Débat consacré au futur de l’emploi dans l’ASEAN dans le contexte de la 4e révolution industrielle, dans le cadre du Forum économique mondial sur l’ASEAN 2018. Photo : VNA

 

Hanoï (VNA) – Le Vietnam est plus flexible que d’autres économies émergentes ne pouvant alors s'adapter rapidement à la 4e révolution industrielle, selon Christopher Marks, de la banque MUFG.

En marge du Forum économique mondial sur l’ASEAN 2018 qui a eu lieu du 11 au 13 septembre au Vietnam, Christopher Marks, directeur général et chef des marchés émergents de la banque MUFG, a accordé une interview à l’Agence vietnamienne d’Information (VNA).

Appréciant la jeune population et la ferme volonté du gouvernement du Vietnam, il a prévu que dans les 10 prochaines années, les composantes du PIB vietnamien serait plus diversifiées que celles d’autres pays voisins qui s’appuyaient sur les vieilles industries.

S’agissant des avantages de l’ASEAN dans le contexte de la 4e révolution industrielle, le représentant de la banque MUFG a souligné l'importance de la population avec ses 650 millions de personnes. Une population assez jeune, dont la majorité sait utiliser les téléphones et internet. Ils n’ont pas besoin de temps pour s’adapter. Il s’agit d'un grand avantage pour l’ASEAN par rapport à d’autres régions dans le monde, a-t-il affirmé.

Christopher Marks a suggéré aux pays de l’ASEAN de choisir des technologies adaptées à leurs propres caractéristiques économiques et démographiques, afin d’exploiter au mieux leurs avantages.

« Pour la 4e révolution industrielle, quiconque est prêt sera satisfait », a-t-il conclu. -VNA