Hanoi (VNA) – Le Vietnam a condamné jeudi les actes "inhumains" commis par Pékin contre des pêcheurs vietnamiens opérant en toute légitimité dans une pêcherie traditionnelle de l’archipel vietnamien de Hoang Sa (Paracels), les qualifiant d’inacceptables.

Le porte-parole du ministère vietnamien des Affaires étrangères Lê Hai Binh. Photo: VNA

Les pêcheurs vietnamiens, notamment ceux des provinces littorales du Centre en activité à Hoàng Sa, font face à des attaques incessantes de la part des navires chinois. Dernièrement, le navire chinois 46101 a pris le contrôle du bateau de pêche QNa 91939TS avec dix membres d’équipage à bord et s’est emparé de certains de ses biens.

"Les actes inhumains, d’usage de la force ou de menace d’usage de la force contre les pêcheurs vietnamiens dans n’importe quelle circonstance sont inacceptables, et auxquels nous nous opposons résolument", a indiqué le porte-parole du ministère vietnamien des Affaires étrangères Lê Hai Binh.

"Il s’agit des violations de la souveraineté du Vietnam sur l’archipel de Hoàng Sa, du droit international comme de l’esprit de la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC), a-t-il dénoncé à la presse à Hanoi.

"Le Vietnam demande à la Chine d’arrêter ces actes inhumains, d’enquêter et de sanctionner sévèrement les actes commis par les forces compétentes chinoises, et en même temps, de dédommager ces pêcheurs vietnamiens et de ne pas laisser se produire de tels actes", a-t-il déclaré.

Scène de désolation sur le bateau de pêche QNa 91939TS, attaqué par le navire chinois 46101. Photo: VNA

La réalité historique est que la Chine a commencé à occuper la partie Est de l’archipel vietnamien de Hoàng Sa en 1956, puis la partie Ouest, gérée à l’époque par l’administration de Saigon, en 1974 en employant la force, et qu’elle a créé la soi-disant «municipalité de Sansha» dans le dessein de s’emparer des archipels en Mer Orientale.

Le Vietnam a affirmé à plusieurs reprises que l’occupation chinoise par la force des archipels vietnamiens de Hoàng Sa et Truong Sa est nul et non avenu et demandé à la Chine de mettre fin à ses violations de la souveraineté du Vietnam sur ces deux archipels. – VNA