Hanoi (VNA) –  Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a affirmé lundi premier octobre la volonté du gouvernement d’œuvrer pour atteindre une croissance économique supérieure à l’objectif de 6,7% fixé par l’Assemblée nationale en 2018, lors de la réunion périodique de septembre du gouvernement.
 
Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc lors de la réunion périodique de septembre du gouvernement. Photo: VNA

De la transformation à l’exportation de produits agricoles et à la création des chaînes de valeur, en passant par la poursuite des projets d’envergure et le développement d’un tourisme de qualité, et l’accélération du décaissement des investissements publics, le chef du gouvernement a distribué les tâches.

Il a déclaré que l’objectif de la restructuration économique devra réduire la dépendance des investissements directs étrangers, soulignant la nécessité d’encourager le développement des entreprises, notamment privées, de faire des sciences et technologies un nouveau moteur de la croissance, de perfectionner les institutions et d’améliorer l’environnement des affaires.

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a également demandé au ministre de l’Education et de la Formation de présenter au plus tôt un rapport explicatif sur les questions relatives à la rédaction, à la publication et à la diffusion de manuels scolaires sur lesquelles les avis divergent encore.
 
Vue de la réunion périodique de septembre du gouvernement. Photo: VNA

Le Vietnam a affiché lors des trois premiers trimestres de cette année une croissance de 6,98%, soit le niveau le plus élevé depuis 2011. Cette hausse est enregistrée à la fois en agriculture, industrie, construction et services.

La macroéconomie est stabilisée, l’inflation contrôlée, les prix à la consommation moyens des neuf derniers mois ont progressé de 3,57%, le chiffre d’affaires à l’export a bondi de 15,4% pour atteindre 179 milliards de dollars, et plus de 96.000 entreprises ont été créées.

Le chef du gouvernement a cependant mis en garde contre des risques de change et demandé à la Banque d’Etat du Vietnam de diriger la politique de change de manière plus flexible, de suivre de près la situation internationale pour prendre des mesures appropriées. – VNA