Coincé entre la falaise et un gouffre, à plus de 1.600 m d'altitude, le col de Pha Din, d’une longueur de 32 km, était l’un des plus dangereux du Nord-Ouest. Dans la langue thaï, Pha Din signifie la démarcation entre le Ciel et la Terre. Le col est surtout réputé pour avoir été le point de départ du transport des fameux canons anti-aériens tirés par les soldats vietnamiens durant la campagne de Dien Bien Phu.

Le col de Pha Din est aujourd’hui beaucoup moins dangereux car il a été réhabilité pour être moins élevé et plus large. Le passage du col est particulièrement intéressant avec ses paysages pittoresques et romantiques, surtout à la floraison des pruniers, demeurant le point de vue qu'il donne toute l'année et qui vaut réellement le détour.

Même si le panorama est incroyable, Pha Din est surtout connu pour être un des lieux associés à la victoire de Dien Bien Phu. Il y a 60 ans, les soldats vietnamiens et les jeunes volontaires ont emprunté ce col pour ravitailler en nourriture et en munitions le front de Dien Bien Phu. 60 ans sont passés mais les souvenirs restent gravés dans la mémoire de Hoang Van, le compositeur de la chanson « Ho keo phao », que l’on pourrait traduire par "Le chant pendant le tir des canons", inspirée de ce qui se passait au col de Pha Din :

« Avant d’atteindre le champ de Muong Thanh, nous devions emprunter un col très long qui nous permettait d’assurer depuis 1953 le ravitaillement pour le front. Cette route extrêmement sinueuse était alors la cible des bombardements français de jour comme de nuit. Les camions et les vélos qui transportaient le ravitaillement ont été détruits en masse et il fallait faire preuve de beaucoup d’imagination pour pouvoir passer ce col. Un jour, j’ai moi-même essuyé des tirs de canon et c’est ainsi que la chanson “Le chant pendant le tir des canons” m’est venue » se souvient le compositeur.