Hanoi (VNA) -  Le 31e Sommet de l’ASEAN (ASEAN-31) et les réunions connexes, qui se dérouleront du 12 au 14 novembre à Manille, aux Philippines, seront axés sur les orientations et mesures destinées à renforcer la connectivité pour réaliser la Vision 2025 de la Communauté de l’ASEAN.

La traditionnelle photo des ministres des Affaires étrangères des pays participant au Sommets de l’Asie de l’Est (EAS) lors de leur conférence, le 8 août à Manille, aux Philippines. Photo : VNA

Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc conduira une haute délégation vietnamienne à l’ASEAN-31, au 20e Somnet de l’ASEAN 3 (avec la Chine, le Japon et la République de Corée), aux réunions de l’ASEAN 1 (avec la Chine, le Japon, la République de Corée, l’Inde, les États-Unis, le Canada, l’Union européenne et les Nations unies) et au 12e Sommet de l’Asie de l’Est.

Ces événements sont les plus importants de l’Année de l’ASEAN avec la participation des dirigeants des dix pays membres de l’ASEAN et de ses partenaires qui sont des grands pays et des organisations régionales et internationales.

A cette occasion, le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc participera également au 9e Sommet Mékong-Japon et à une réunion des dirigeants des pays participant au Partenariat économique global régional (RCEP, pour Regional Comprehensive Economic Partnership).

Lors de l’ASEAN-31 et des réunions entre l’ASEAN et ses partenaires, les dirigeants discuteront des orientations et des mesures visant à renforcer la connectivité pour réaliser la Vision 2025 de la Communauté de l’ASEAN, envoyant ainsi un message sur une ASEAN de paix, de stabilité et d’autonomie qui est ouvert au monde.

Ils chercheront également des moyens pour renforcer la coopération de l’ASEAN avec ses partenaires tout en réfléchissant aux problèmes régionaux et internationaux d’intérêt mutuel.

Les dirigeants devraient signer un document, approuver 25 documents et reconnaître 20 autres. Le pays hôte, les Philippines, doit émettre neuf déclarations du président des réunions.

Dans le contexte des évolutions régionales et mondiales complexes, du protectionnisme croissant et des défis émergents, ces réunions souligneront l’intensification de la solidarité et du rôle central de l’ASEAN. 

Elles visent également à contribuer à stimuler la croissance économique, à réduire l’écart de développement et d’améliorer la capacité de la Communauté de l’ASEAN afin d’avoir une ASEAN autonome apportant ses bienfaits aux populations des pays membres et assurant la paix, la sécurité et la stabilité dans la région.

La construction de la Communauté de l’ASEAN continue de produire de nombreux résultats positifs, comme en témoignent les progrès réalisés dans la mise en œuvre des engagements pris dans la Vision 2025 de la Communauté de l’ASEAN et les plans d’accompagnement.

Ces derniers comprennent le plan de la Communauté politico-sécuritaire de l’ASEAN, le plan de la Communauté économique de l’ASEAN et le plan de la Communauté socio-culturelle de l’ASEAN. 

En particulier, l’ASEAN a précisé les questions intersectorielles et "inter-piliers" dans lesquelles la coopération devait être encouragée, y compris la prévention et le contrôle de la traite des personnes, la sécurité et la coopération maritimes, la lutte contre le terrorisme, la cybersécurité, le maintien et l’édification de la paix après les conflits, les droits de l’homme, le contrôle des drogues, la criminalité environnementale, la lutte contre le blanchiment d’argent et la criminalité transnationale, la sécurité et la sûreté nucléaires et la gestion des frontières.

Les récents progrès de la construction de la Communauté de l’ASEAN ont donné plus de priorité aux femmes; aux enfants, aux micro, petites et moyennes entreprises; à la promotion des programmes de coopération en matière de développement économique et de réduction des écarts; au renforcement de la connectivité; et à la garantie du bien-être social.

La Vision 2025 de la Communauté de l’ASEAN est également associée à l’Agenda 2030 des Nations unies pour le développement durable, qui illustre les efforts du bloc régional pour devenir un membre actif de la communauté internationale.

Parallèlement, les relations de l’ASEAN avec ses partenaires de dialogue ont été renforcées. L’ASEAN cultive actuellement ses relations de dialogue avec 11 partenaires, dont sept partenaires stratégiques. Quatre-vingt-huit partenaires ont également envoyé leurs ambassadeurs à l’ASEAN.

Alors qu’un certain nombre de pays et d’organisations souhaitent établir des relations avec l’ASEAN, de nombreux pays non membres de l’ASEAN ont exprimé leur intérêt à adhérer au Traité d’amitié et de coopération en Asie du Sud-Est.

Ces partenaires ont également resserré la coopération multiforme avec l’ASEAN, l’ont aidé à construire une Communauté et ont soutenu le rôle central de l’ASEAN.

La participation de la délégation vietnamienne à l’ASEAN-31 et aux réunions connexes vise à renforcer la solidarité de l’ASEAN, à faire jouer le rôle central de l’association, à renforcer les liens de l’ASEAN avec ses partenaires et à créer un environnement favorable au développement durable dans chaque pays et dans la région.

La délégation espère également promouvoir l’image du Vietnam en tant que pays avec un engagement proactif, actif et responsable dans la coopération régionale. – VNA