Hà Giang (VNA) - Le marché de Hoàng Su Phi se déroule une fois par semaine, le dimanche matin. Installé sur quelques kilomètres carrés, il se déroule le long de la rue principale, dans le bourg de Vinh Quang, district de Hoàng Su Phi, province de Hà Giang (Nord-Ouest).

Pendant le marché de Hoàng Su Phi, c’est comme une journée fériée au village. Photo : DTMN/CVN

 

Personne ne sait exactement depuis combien de temps existe le marché, mais pour les ethnies H’mông, Dzao, Tày, Nùng et La Chi… qui vivent dans la chaîne de montagnes de Tây Côn Linh, il joue un rôle important dans leur vie. 

Les marchandises vendues ici sont des produits d'usage quotidien. Photo : DTMN/CVN
Le marché s’ouvre aux premières lueurs du jour et est déjà bondé quand le soleil se lève au-dessus du sommet de Tây Côn Linh. Pour arriver au marché, les gens des hameaux reculés comme Ban Luôc, San Xa Hô et Nâm Ty doivent quitter leurs maisons très tôt et marcher des dizaines de kilomètres par monts et par vaux.

 

Des pseudo-ginsengs plantés par des minorités ethniques sont vendus au marché forain de Hoàng Su Phi. Photo : DTMN/CVN
 
Le marché conserve encore les nombreuses caractéristiques culturelles uniques d’un marché traditionnel de montagne. Les produits mis en vente sur le marché sont destinés à la vie de tous les jours. On trouve aussi des animaux domestiques comme des poulets, des cochons, des buffles ou des bœufs. 

 

Un coin du marché où l'on vend des cochons. Photo : DTMN/CVN
Pour les Nùng, Dao et H’mông, pendant le jour du marché, le village paraît bien calme par rapport au reste de la semaine. Ils s’y rendent non seulement pour acheter et vendre des marchandises mais aussi pour faire des rencontres. Au marché, l’épice Mac khen des femmes Dzao du hameau de Luôc flotte dans l’air, de même que l’odeur du Thao qua (Fructus amomi) des femmes H’mông de la commune de San Xa Hô. – CVN/VNA