Hanoi, 22  mai (VNA) – Selon l’agence de presse australienne ABC News, le ministre australien des Affaires étrangères, Mme Julie Bishop, a protesté contre l’opération militaire chinoise en mer Orientale après l’annonce qu’un bombardier stratégique capable de transporter l'ogive nucléaire H-6K de la Chine a atterri sur l’archipel de Hoang Sa (Paracels).

Le ministre australien des Affaires étrangères, Mme Julie Bishop. Photo : afrcom

En marge de la conférence ministérielle des Affaires étrangères du G20 (groupe des plus grandes économies développées et émergentes du monde) à Buenos Aires (Argentine) le 21 mai, Mme Julie Bishop a eu un entretien avec ses homologues chinois Wang Yi.

Elle a fait remarquer que cet entretien était «très franc et constructif» et a déclaré qu'elle se rendrait bientôt à Pékin. "L'Australie continue de maintenir ses relations bilatérales par la bonne volonté, la pratique et la rencontre ouverte", a-t-il déclaré.

Bien que l’entretien en Argentine vise clairement à dégager des obstacles dans les relations diplomatiques, Mme Julie Bishop a exprimé son opposition aux actions de la Chine en mer Orientale. "La position de l'Australie est très claire et cohérente. Notre préoccupation au sujet de la militarisation des entités en litige en mer Orientale fait l'objet de nombreuses discussions, et aussi le sujet d'aujourd'hui", a-t-elle souligné.

Mme Julie Bishop a également discuté de la question de la mer Orientale avec les États-Unis lors de la conférence du G20. Elle a déclaré que l'Australie continuerait à exécuter les droits de liberté de la navigation maritime et aérienne, soutenait les droits d’autres pays à faire de même, et a fait cette déclaration à la partie chinoise. – VNA