Hanoï (VNA) - La Cour permanente d'arbitrage (CPA) a déclaré le 26 février que le Timor-Leste et l'Australie sont parvenus à un accord sur un traité relatif à leurs différends frontaliers maritimes et à la feuille de route de l’exploitation au gisement de gaz de Greater Sunrise.

Photo d'illustration : catholicleader.com.au

En conséquence, les frontières maritimes entre les deux nations seront établies pour la première fois dans la mer de Timor.

Le traité établit également des accords de partage des revenus entre les deux gouvernements, en vertu desquels les parts du champ de 40 milliards de dollars attribuées à chacune des parties différeront en fonction des bénéfices associés aux différentes étapes de développement du gisement de gaz de Greater Sunrise.

En octobre 2017, la CPA a déclaré que les deux pays s'étaient mis d'accord sur le projet de traité, mettant fin à un différend de dix ans sur les champs de pétrole et de gaz entre les deux pays.

L'Australie et le Timor-Leste ont commencé à négocier le règlement des différends territoriaux en 2002 lorsque ce dernier s'est séparé de l'Indonésie. En 2006, les deux parties ont signé des accords maritimes ​concernant la mer de Timor.

Le gisement de Greater Sunrise, qui se trouve à 150 kilomètres au sud-est du Timor-Leste et à 450 kilomètres au nord-ouest de la ville australienne de Darwin, est estimé renfermer 144 milliards de mètres cubes de gaz et 226 millions de barils de condensat, ​soit une valeur de 40 milliards de dollars. - VNA