Le président indonésien Joko Widodo. Photo: AFP/VNA

Hanoï (VNA) - Les dirigeants de l'Association des Nations de l'Asie du Sud-Est (ASEAN) ont réaffirmé leur engagement pour le système commercial ouvert qui a contribué à consolider leur croissance économique.

Lors d'une réunion entre les dirigeants de l'ASEAN à Bali, en Indonésie, en marge des Assemblées annuelles du Fonds monétaire international (FMI) et de la Banque mondiale (BM), le Premier ministre singapour Lee Hsien Loong a déclaré que l'ASEAN doublera des efforts pour parvenir à un accord de libre-échange (ALE) régional envisagé connu sous le nom de Partenariat économique global régional (RCEP) à la fin de cette année. Il s'agissait de l'initiative de la Chine, de l'Inde et du Japon.

Le président indonésien Joko Widodo a affirmé la détermination de l'ASEAN dans la réduction de l'écart de développement entre ses pays membres.

Profitant de cette occasion, les dirigeants financiers du groupe de 20 premiers pays industrialisés et émergents (G20) ont réuni pour discuter de la tension commerciale en escalade, la perturbation dans le marché financier et d'autres menaces pour l'économie globale.

Cette réunion de deux jours réunissant les ministres des Finances et les gouverneurs des banques se déroule dans le contexte où les marchés boursiers mondiaux dégringolent à cause de la politique de relèvement des taux menée par la banque centrale américaine (Fed).

La directrice générale du FMI Christine Lagarde a averti que la tension commerciale États-Unis-Chine continuerait de frapper à l'économie mondiale et influencerait sur la chaîne d'approvisionnement mondiale. -VNA