Un certain nombre de pays ont exprimé leur soutien à la décision de la Thaïlande d'organiser des élections générales de façon démocratique, a déclaré mercredi le vice-Premier ministre et ministre thaïlandais des Affaires étrangères Surapong Tovichakchaikul, et repris par Xinhua.

Certains pays, dont les Etats-Unis, la Chine, l'Allemagne, le Canada et la Nouvelle-Zélande, ont récemment exprimé leurs préoccupations au sujet des troubles politiques en Thaïlande, a déclaré Surapong Tovichakchaikul, qui est également directeur du Centre pour l'administration de la paix et de l'ordre.

Ces pays ont exprimé le souhait que le gouvernement intérimaire thaïlandais recherche des solutions pacifiques en négociant avec les manifestants, selon M. Surapong.

Ils ont espéré également que les élections générales prévues pour le 2 février 2014 se dérouleraient dans le calme, de sorte que le pays puisse rétablir la paix et la stabilité dès que possible, a ajouté M. Surapong.

L'ancien parti au pouvoir Pheu Thai s'est déclaré prêt à participer aux prochaines élections, et des vétérans du parti ont décidé de recommander la Premier ministre Yingluck Shinawatra comme tête de liste.

Dans une assemblée générale qui se tiendra à la mi-décembre, le Parti démocrate décidera s'il présente ou non des candidats pour les élections générales.

Auparavant, le 9 décembre, la Premier ministre Yingluck Shinawatra avait annoncé la dissolution du Parlement et la tenue d'élections "au plus vite" pour tenter de sortir d'une crise politique profonde, sans réussir cependant à apaiser les manifestants déterminés à faire tomber son gouvernement. -VNA