Des enfants ont été évacués par crainte d'un nouveau tsunami en Indonésie. Photo: AFP/VNA

 

Jakarta (VNA) - Les autorités indonésiennes ont ordonné le 28 décembre des évacuations massives dans des zones résidentielles situées le long du détroit de la Sonde, à la suite d'un avertissement concernant un deuxième tsunami provoqué par l'éruption du volcan Anak Krakatau.

Selon l'agence indonésienne de gestion des catastrophes, plus de 40.386 personnes ont été obligées d'évacuer des zones à risque dans les provinces de Banten et de Lampung, soit deux fois plus que le chiffre annoncé la veille.

Les volcanologues indonésiens et les autorités responsables des catastrophes ont conseillé aux habitants et aux touristes de ne pas se rendre sur les plages, le long du détroit entre les îles de Java et de Sumatra, par crainte d'un nouveau tsunami.

Le tsunami qui a soudainement frappé les rives du détroit de la Sonde la nuit du 22 décembre, a fait 426 morts et 7.200 blessés, selon le dernier bilan.

C'est la troisième catastrophe naturelle très grave survenue en Indonésie ces six derniers mois, après la série de puissants séismes ayant frappé l'île de Lombok en juillet et août, puis le tsunami qui a rasé Palu, sur l'île des Célèbes en septembre, faisant 2.200 morts et des milliers de disparus. -VNA