Bui Trong Hieu, président du conseil d'administration de l'EURL de l’environnement urbain de Ho Chi Minh-Ville, lors du séminaire. Photo: VNA

 

Ho Chi Minh-Ville (VNA) – Participer aux réseaux de recyclage des déchets plastiques était le thème d’un séminaire organisé à Ho Chi Minh-Ville avec la participation de spécialistes de différents pays.

Ce séminaire a été organisé par l’EURL de l’environnement urbain de Ho Chi Minh-Ville et l’Université de l’industrie de Ho Chi Minh-Ville.

Bui Trong Hieu, président du conseil d’administration de l’EURL de l’environnement urbain de Ho Chi Minh-Ville, a souligné que les déchets plastiques et leur pollution étaient des problèmes environnementaux urgents dans le monde. A Ho Chi Minh-Ville, sur le total des 8.900 tonnes de déchets solides ménagers rejetés chaque jour, environ 1.800 tonnes sont des déchets plastiques, dont seulement 200 tonnes sont recyclées, le reste étant enfoui avec d'autres types de déchets solides, a-t-il précisé.

Il a indiqué que la ville cherchait des solutions pour minimiser la pollution par le plastique, notamment en intensifiant la recherche et en appliquant les technologies de recyclage des déchets plastiques. Une autre solution importante consiste à acquérir des expériences d’autres pays et à participer aux réseaux régionaux et mondiaux de recyclage du plastique, a-t-il ajouté.

Pour sa part, le Professeur Docteur Stefan Salhofer de l'Université des ressources naturelles et des sciences de la vie, basée à Vienne, a dit que le programme ERASMUS+ de l’Union européenne avait financé un projet sur le réseau de recyclage du plastique Asie du Sud-Est - Europe pour améliorer la formation du personnel dans ce secteur au Laos et au Vietnam.

Mis en œuvre d'octobre 2017 à octobre 2020, ce projet regroupe 10 membres qui sont des universités et des partenaires industriels au Vietnam, au Laos, au Danemark, en Allemagne et en Autriche. L'université de l’industrie de Ho Chi Minh-Ville est la partie vietnamienne de ce projet.

Le projet organise des cours de formation sur le recyclage du plastique à l'intention des entreprises, des enseignants et des étudiants. Il soutient en outre la création de produits en plastique sûrs et respectueux de l'environnement.

Selon les statistiques, le Vietnam est le quatrième pollueur de déchets plastiques au monde, après la Chine, l’Indonésie et les Philippines.

Selon une étude sur la rivière Sai Gon, il y a entre 172.000 et 519.000 fibres micro plastiques et entre 10 et 233 débris micro plastiques par mètre cube d’eau, ce qui indique que l’eau de cette rivière est très polluée en plastique.

La professeure et docteure Christina Dornark de l’Université de technologies de Dresde, en Allemagne, a proposé que le Vietnam et le Laos multiplient les solutions de recyclage du plastique, importent des produits en plastique appropriés et limitent l’importation de déchets plastiques en tant que matériaux de production.

En plus, les deux pays doivent coopérer avec des organisations internationales pour acquérir des solutions et équipements modernes garantissant un recyclage sûr et respectueux de l'environnement, a-t-elle souligné.-VNA