EVFTA: établir les chaînes de valeur pour répondre aux exigences de qualité des produits

Une fois entrée en vigueur, l'accord de libre-échange entre le Vietnam et l'Union européenne (EVFTA) ouvrira les possibilités d'exporter de nombreuses marchandises vietnamiennes.
EVFTA: établir les chaînes de valeur pour répondre aux exigences de qualité des produits ảnh 1                                            Photo: VNA

Ho Chi Minh-Ville (VNA) - Une fois entrée en vigueur, l'accord de libre-échange entre le Vietnam et l'Union européenne (EVFTA) ouvrira les possibilités d'exporter de nombreuses marchandises vietnamiennes dont des produits agricoles, sylvicoles et aquacoles. Cependant, il pose également de nombreux défis d'un point de vue technique  et organisationnel pour profiter au mieux de ses avantages.

C'est ce qu'ont estimé les ministres de l'Industrie et du Commerce Tran Tuan Anh et de l'Agriculture et du Développement rural Nguyen Xuan Cuong lors de la conférence sur l'assistance aux entreprises exportant des produits agricoles, sylvicoles et aquatiques vers l'UE et l'application efficace de l'EVFTA, tenue mardi à Ho Chi Minh-Ville.

Bien que l'UE soit le 2e  débouché du Vietnam, ses exportations  vers ce marché ne représentent qu'environ 2% de la valeur totale annuelle des importations de l'UE.

Grâce à l'EVFTA, après dix ans, plus de 99% des lignes tarifaires  seront supprimées, a souligné Tran Tuan Anh.

Selon Nguyen Xuan Cuong, l'EVFTA est mis en œuvre au moment où le Vietnam s'efforce de relancer production et ses activités commerciales post-COVID-19. Cela crée une occasion en or pour promouvoir les exportations de produits agricoles, sylvicoles et aquatiques comme  légumes, riz,  noix de cajou, café, poivre, produits en bois, etc.

Pour accéder au marché européen qui est l’une des plus exigeants au monde, les produits agricoles, aquatiques et sylvicoles vietnamiens doivent se confronter à de nouveaux défis, notamment des barrières techniques en matière de quarantaine, de contrôle de la qualité, de sécurité alimentaire, de lutte contre la pêche illégale, non déclarée et non réglementée (INN) et de déclaration d'origine légale du bois.

Par conséquent,  le secteur agricole vietnamien doit réorganiser sa production et renforcer les travaux de contrôle de la qualité de ses produits, a estimé Tran Tuan Anh.

Les producteurs et exportateurs vietnamiens doivent édifier des plans à long terme, promouvoir l’application des sciences et technologies dans la production, la récolte et la transformation de  produits agricoles, a suggéré Luong Hoang Thai, chef du Département des politiques commerciales multilatérales, revelant du ministère de l’Industrie et du Commerce.

Pour mieux profiter des incitations fiscales offertes par l'EVFTA, les producteurs et entreprises vietnamiens doivent améliorer leur capacité et la qualité de leurs produits ainsi qu'édifier des marques pour les produits agricoles, a conseillé le ministre de l’Agriculture et du Développement rural Ngyen Xuan Cuong.

Le ministère de l’Agriculture et du Développement rural se concentra sur la vulgarisation des règlements de l’UE en matière de commerce de produits agricoles, aquatiques et sylvicoles et à l’édification de  critères et normes appropriés au marché européen, a-t-il ajouté. -VNA

Voir plus