Cân Tho (VNA) – Les chefs d’entreprises et experts à un colloque tenu lundi 9 juillet à Cân Tho, dans le delta du Mékong, ont proposé plusieurs solutions pour renforcer la participation des PME aux chaînes de valeur mondiales.
 
Vu du colloque «Facilitation du commerce : Promouvoir la participation des PME aux chaînes de valeur mondiales», le 9 juillet à Cân Tho. Photo : phapluatmoitruong.vn

Le Vietnam est considéré par beaucoup d’organisations internationales comme l’une des économies qui présentent le plus fort potentiel aux entreprises de production, a fait savoir Vu Tu Thành, directeur adjoint régional de l’USABC.

Cependant, seulement 21% des petites et moyennes entreprises (PME) du Vietnam sont impliquées dans les chaînes d’approvisionnement mondiales, un chiffre très bas par rapport à la moyenne de 46% des pays de l’ASEAN, a-t-il indiqué.

En outre, les entreprises vietnamiennes qui opèrent selon le modèle de chaînes de valeur n’ont pas pleinement exploité leur potentiel afin de créer la plus grande valeur ajoutée au moindre coût, et la connexion entre elles laisse encore à désirer, a-t-il poursuivi.

Ainsi, les PME vietnamiennes sont moins susceptibles de bénéficier de l’effet d’entraînement de la part des entreprises à capitaux étrangers au travers du transfert de technologies et connaissances et de l’amélioration de la productivité, a-t-il constaté.

Selon Vo Hung Dung, directeur de la Chambre de commerce et d’industrie du Vietnam (VCCI) affiliée à Cân Tho, les PME du Vietnam disposent d’une assise financière et technologie modeste, des ressources humaines de base inadéquates, d’un accès limité au financement du commerce.

Pour surmonter ces défis, les délégués ont déclaré que le gouvernement devrait intensifier la réforme des institutions, améliorer l’environnement de l’investissement, en créant une percée dans le développement des entreprises et la croissance économique.

Les entreprises devraient se renseigner proactivement sur les marchés, les filières potentielles et les normes internationales pour élaborer leur plan de développement à long terme.

En outre, les entreprises devraient renforcer leur connexion pour promouvoir les avantages de chacune et améliorer leur capacité d’approvisionnement et de mise en œuvre des contrats de grande valeur. 

Il leur faudrait également coopérer de leur propre initiative avec des banques, des fonds d’investissement et des établissements de formation. En particulier, les chefs  d’entreprise devraient adopter une approche axée sur la qualité et l’efficience, construire des partenariats de confiance et cultiver le prestige de leurs entreprises.

Le colloque organisé conjointement par le Comité populaire de la ville de Cân Tho, le Conseil des affaires Etats-Unis-ASEAN (USABC) et la VCCI, s’est focalisé sur le rôle des accords de libre-échange et les réformes douanières pour faciliter le commerce au Vietnam, l’importance des services logistiques et l’application des technologies dans la promotion des échanges. – VNA