Des pistes pour promouvoir le commerce entre Hô Chi Minh-Ville et le Laos

Une conférence organisée vendredi 26 janvier dans la mégapole du Sud s’est penchées sur les solutions pour stimuler le commerce entre Hô Chi Minh-Ville et le Laos.

Hô Chi Minh-Ville (VNA) – Une conférence organisée vendredi 26 janvier dans la mégapole du Sud s’est penchées sur les solutions pour stimuler le commerce entre Hô Chi Minh-Ville et le Laos, l'occasion aussi de présenter une rétrospective des liens commerciaux entre les entreprises vietnamiennes et laotiennes.

Des pistes pour promouvoir le commerce entre Hô Chi Minh-Ville et le Laos ảnh 1Les représentants vietnamiens et laotiens lors de la conférence "Solutions pour stimuler le commerce entre Hô Chi Minh-Ville et le Laos", le 26 février à Hô Chi Minh-Ville. Photo : CVN

Organisée conjointement par le Consulat général du Laos à Hô Chi Minh-Ville, le Centre de promotion des investissements et du commerce de Hô Chi Minh-Ville (ITPC) et le Service municipal de l'industrie et du commerce, la conférence a attiré près de 80 entreprises vietnamiennes et laotiennes de différents secteurs comme transformation de fruits et légumes, transformation alimentaire, confiserie, boissons, plastique, cosmétique, artisanat, textile-habillement, chaussures, construction, design et traitement de l'environnement.

Selon Vanxay Keovilay, consul général adjoint du Laos à Hô Chi Minh-Ville, les entreprises laotiennes ont apporté à cet évènement de nombreux produits typiques de leurs localités pour présenter à d'éventuels partenaires vietnamiens.

Lors de cette rencontre, les entreprises ont procédé à des échanges sur les besoins du marché, noué des liens de partenariat et proposé des solutions pour favoriser les échanges commerciaux entre les deux pays. Sur ce point, les participants ont reconnu que les marchandises d'import-export des deux pays se complétaient mutuellement et répondaient aux besoins de consommation et de production de chaque pays. Cependant, le volume d'import-export est encore loin de répondre aux attentes et aux potentiels. Le commerce frontalier, quant à lui, rencontre encore maintes difficultés et ne contribue guère aux échanges commerciaux des deux pays. Les services d'assistance à l'import-export, ainsi que les activités de transports entre les deux pays demeurent peu développés. Les zones économiques frontalières ont toujours soif de capitaux.

Phoukham Ouanouansa, directeur du Centre d'affaires de la province laotienne de Xieng Khouang, a informé qu'il cherchait un partenaire commercial à Hô Chi Minh-Ville pour distribuer le riz du Laos. Il en a trouvé un à Nghê An qui a acheté quelque 60 tonnes de riz et en importera 1.000 autres en mars. Phoukham Ouanouansa a également déclaré qu’il était prêt à importer les produits de qualité du Vietnam et à renseigner les entreprises vietnamiennes souhaitant investir dans la province de Xieng Khouang.

Pour sa part, la directrice du bureau de transaction de Saigon Co.op, Pham Thi Thanh Tuyên, a suggéré que les entreprises laotiennes devraient accorder davantage d'attention à l'emballage et à l'étiquetage, tout en donnant des informations claires pour que les consommateurs vietnamiens puissent mieux connaitre le produit. Par ailleurs, selon elle, le prix des produits bio demeure encore trop élevé pour la majorité des consommateurs vietnamiens. – CVN/VNA

Voir plus