Des experts lors de la conférence. Photo : VNA

 

Ho Chi Minh-Ville, 14 décembre (VNA) – La majorité des entreprises vietnamiennes n’investissent actuellement que dans les secteurs simples comme l’agriculture, l’aquaculture, l’exploitation de ressources naturelles et le textile-habillement, lesquels ne demandent pas une main-d’œuvre qualifiée.

C’est ce qu’a indiqué Choi Bong Sik, président de l’Association des entreprises sud-coréennes d’outre-mer de Hanoï (OKTA – Oversea Korean Trade Association), lors d’une conférence tenue le 13 décembre à Ho Chi Minh-Ville. Cet événement, placé sous le thème « Entreprises vietnamiennes et la voie d’intégration dans l’espace économique mondial », a été organisé par l’organisation d’éducation et de formation PTI, en collaboration avec l’école des affaires PBS.

Selon Choi Bong Sik, les exportations vietnamiennes progressent rapidement mais une grande partie revient aux investisseurs étrangers. Rares sont les entreprises vietnamiennes compétitives sur le marché mondial et peu de produits vietnamiens concentre une forte valeur ajoutée, un beau design et des prix compétitifs, a-t-il constaté. Puis d'ajouter que le Vietnam devrait se concentrer sur la production de biens de consommations et de produits industriels à haute teneur technologique.

Parallèlement à l’augmentation des exportations, les entreprises vietnamiennes devraient mieux exploiter les avantages du marché national de près de 100 millions d’habitants, a affirmé Choi Bong Sik, soulignant que la meilleure façon de conquérir le consommateur était d’investir dans la recherche et le développement.

Plusieurs experts participant à la conférence ont également suggéré aux entreprises vietnamiennes, dont la majorité sont des PME, de coopérer avec des sociétés étrangères et des multinationales pour pouvoir participer rapidement aux chaînes de valeur régionales et mondiales. -VNA