Hanoï, 21 août (VNA) - Le Premier ministre cambodgien Samdech Techo Hun Sen a tenu mardi 21 août un forum de consultation accueillant les dirigeants de 16 partis politiques après la victoire absolue de son parti lors des dernières élections générales.

Le Premier ministre cambodgien Samdech Techo Hun Sen . Photo: VNA

Vingt partis politiques, dont le Parti du peuple cambodgien (PPC) de M. Hun Sen et 19 autres partis, ont participé aux élections législatives du 29 juillet.

Quatre partis politiques - à savoir le parti de la Ligue pour la démocratie (LDP), le Parti démocratique populaire (GDP), le Parti anti-pauvreté et le parti Notre Mère Patrie - n'ont pas participé à ce forum de consultation.

S'exprimant lors de ce forum tenu dans son bureau, M. Hun Sen a déclaré qu’il rencontrait les dirigeants des partis politiques en qualité de Premier ministre et non en qualité de président du PPC.

Il a exprimé son intention de créer un Conseil suprême de consultation entre le gouvernement et les partis politiques afin de rechercher des idées constructives pour le développement national.

"La participation des partis politiques est vraiment importante pour aider à développer le pays", a déclaré le Premier ministre Hun Sen, ajoutant qu'un nouveau parlement et un nouveau gouvernement seront formés respectivement les 5 et 6 septembre prochain.

Selon les résultats officiels rendus publics le 15 août par la Commission électorale nationale (CEN), le PPC a remporté la totalité des 125 sièges de l'Assemblée nationale. Concrètement, quelques 6,9 millions d'électeurs se sont rendus aux urnes et le PPC a remporté 4.889.113 voix, soit 76,85% des voix.

Aucun des 19 autres partis candidats n’a emporté un seul siège. Le Front uni national pour un Cambodge indépendant, neutre, pacifique et coopératif (Funcipec) est arrivé en seconde position, avec 374.510 voix, soit 5,89% du total des voix.

Il s’agit de la première fois que le PPC remporte l’ensemble des sièges de l'Assemblée nationale depuis 1993, lui ouvrant l'opportunité de décider des grandes politiques du Royaume dans les cinq années à venir. -VNA