Renforcement du contrôle aux postes frontaliers. Photo : VNA

 

Hanoï (VNA) – A ce jour, le Vietnam n’a recensé aucun cas d'Ebola. Aucun vol direct n'est effectué entre le Vietnam et la République démocratique du Congo (RDC). En particulier, le nombre de personnes entrées au Vietnam depuis la RDC est modeste, pas plus de 10 passagers à l’aéroport de Noi Bai (Hanoï), une vingtaine à celui de Tan Son Nhat (Ho Chi Minh-Ville), aucun à Da Nang.

Ces informations ont été rendues publiques par le directeur adjoint du Département de la santé préventive, relevant du ministère de la Santé, Dang Quang Tan, lors d’une réunion du Centre d'opérations d'urgence en santé publique (PHEOC Vietnam) tenue le 4 juin à Hanoï.

Selon Dang Quang Tan, découvert pour la première fois en 1976, le virus Ebola est l'un des plus mortels. Entre 2014 et 2016, une vaste épidémie a touché trois pays d'Afrique de l’Ouest. Cette année, l’épidémie est retournée en avril dernier en RDC. Au 29 mai, 27 décès ont été recensés.

Face à cette situation, de nombreuses mesures ont été appliquées au Vietnam depuis 2014. Le ministère vietnamien de la Santé a demandé aux localités de l'ensemble du pays de renforcer le contrôle aux frontières et au sein de la communauté.

Lors de la réunion, le ministère de la Santé a constaté que le risque Ebola au Vietnam est faible mais qu'il est nécessaire de rester vigilant. Le vice-ministre de la Santé Nguyen Thanh Long a souligné que pour une prévention efficace, son ministère continuera de partager des informations avec les organisations internationales pour évaluer les risques. Le contrôle aux frontières continuera et les formations à l'intention de cadres de santé seront multipliées.-VNA