À dix ans, Nguyên Anh Khôi, champion international d’échecs, a été reconnu comme l'un des six citoyens exemplaires de Hô Chi Minh-Ville en 2012. Un talent en herbe plein de surprises.

Anh Khôi est un petit garçon comme les autres. Ou presque. Car du haut de ses dix printemps, il a été sacré champion international junior d’échecs en 2012. Élève en 5 e classe (CM2) à l’école Vo Truong Toan, dans le 10 e arrondissement de la mégapole du Sud, il montre une certaine aisance lorsqu'il accueille les journalistes venus le rencontrer pour un autre titre qu'il a reçu : «citoyen exemplaire de la ville 2012».

Anh Khoi, le talent n'attend point le nombre des annees hinh anh 1
Nguyên Anh Khôi avec ses parents et sa petite sœur.

Un champion U-10

En fait, Anh Khôi n'est pas arrivé là par hasard. Il a déjà décroché ces dernières années 63 médailles en tournois et championnats nationaux et internationaux. Le garçon insiste sur sa médaille d’or aux Championnats du monde junior d’échecs 2012. « J’en suis le plus fier, car c’était la plus surprenante pour moi », avoue Anh Khôi. Jamais il ne dramatise la question de «vaincre» ou de «perdre», il cherche juste à être le plus à l’aise possible. «Si vous êtes tendu, vous êtes déjà vaincu. Moi, je fais de la compétition pour des choses simples : j’aime bien les échecs et j’y vois une joie immense », dit-il avec un ton sérieux, qui ne sied pas vraiment à son âge.

Selon sa mère, Nguyên Thi Thanh Thao, plus petit, Anh Khôi était passionné par les jeux en ligne. « Il passait de longues heures devant l’ordinateur. Pour l’en arracher, je l’ai amené au Club de Tân Binh, où son talent inné pour les échecs a été détecté ».