Hanoi (VNA) – Le Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a demandé aux provinces de Hà Tinh, Quang Binh, Quang Tri et Thua Thiên-Huê de bien réaliser les mesures prises pour venir en aide aux populations lésées par l’incident de pollution marine causé par l’aciériste Formosa.
 
Il a demandé aux présidents des comités populaires de ces localités d’achever l’indemnisation des pêcheurs sinistrés et le traitement des produits maritimes entreposés pour le contrôle qualité, conformément aux décisions no 1880/QD-TTg du 29 septembre 2016, no 309/QD-TTg du 9 mars 2017, et no12/QD-TTg du 6 janvier 2017.
 
Des habitants du hameau de Vinh Môc, commune de Vinh Thach, district de Vinh Linh, province de Quang Tri, réalisent les procédures pour percevoir des indemnités après l’incident écologique. Photo : VNA

Fin avril 2016, des millions de poissons et de crustacés morts recouvrent les côtes du centre du pays, témoignant d’une véritable hécatombe de la vie marine. L’environnement marin a été pollué à une grande échelle, entraînant de lourds dégâts économiques, sociaux et environnementaux.

Les soupçons se portent immédiatement sur la Sarl Hung Nghiêp Formosa Hà Tinh, et qui est accusée d’avoir rejeté en mer des eaux usées contenant plusieurs substances hautement toxiques.

Les experts ont découvert plusieurs infractions de cet immense complexe sidérurgique, ainsi que des incidents lors de ses tests de fonctionnement qui étaient directement responsables de la toxicité de ses eaux usées largement supérieure aux normes autorisées.

L’aciériste taïwanais a reconnu sa responsabilité et versé 500 millions de dollars de dédommagement. Il a demandé pardon au gouvernement et au peuple vietnamiens et s’est engagé à ne pas laisser se reproduire d’autres infractions à la loi sur l’environnement et les ressources en eau. – VNA