Hanoi (VNA) - Les jeunes ne regardent plus vraiment la télévision, mais des vidéos en ligne qui sont consommées à tout moment et sur tous supports. Face à cette situation, la télévision investit désormais sur YouTube, avec différentes stratégies.
 
Au Vietnam, 92% des internautes regardent des vidéos en ligne chaque semaine. Photo : CVN

Le vent a tourné. Les jeunes ne sont plus dans le giron de la télévision, car sur YouTube, ils peuvent choisir ce qu’ils regardent. En effet, plus de trois quart des internautes entre 6 et 14 ans dans sept pays d’Asie-Pacifique déclarent opter pour Internet, s’ils doivent choisir entre Internet et la télévision. Il s’agit de la principale observation à retenir d’une enquête réalisée en 2016 par TotallyAwesome dans sept pays que sont l’Australie, l’Indonésie, la Malaisie, les Philippines, Singapour, la Thaïlande et le Vietnam.

La Thaïlande s’est classée en tête, avec 98%. Chez les 6-14 ans dans ce pays, seuls 2% choisissent la télévision. Au Vietnam, le taux d’enfants choisissant Internet est de 66%, bien que parmi ces sept pays, le taux d’enfants aimant regarder la télévision soit le plus élevé. Par ailleurs, plus de la moitié des enfants interrogés (58%) déclarent utiliser un Smartphone plusieurs fois par jour.

Ce renversement des tendances au profit d’Internet ne signifie pas que les jeunes ont arrêté de regarder les programmes télévisés. Ils les consomment juste différemment. Ils préfèrent visionner ces programmes en ligne, via YouTube, où ils peuvent bénéficier d’un choix plus grand de contenus qui correspondent à leurs centres d’intérêt.
 
Selon Nguyên Quôc Hung, metteur en scène et directeur adjoint du Studio des téléfilms de Hô Chi Minh-Ville (TFS), la télévision "classique" n’a plus la cote. L’écran plat du salon est en effet sur le point de se faire détrôner par l’ordinateur chez les jeunes, tandis que Smartphone et tablettes sont en embuscade. Les jeunes ne sont pas toujours équipés d’une télé dans leur chambre, les appareils connectés sont pour eux un moyen d’accéder aux contenus qu’ils souhaitent, sans avoir à négocier l’accès au poste familial.

L’heure du grand changement ?

Conscientes de la puissance de la plate-forme YouTube, des chaînes de télévision ont appris à collaborer avec elle.
 
Une scène du vidéo-clip «Nguoi phan xu sông chung voi me chông» qui a été plébiscitée par le public. Photo : VFC/CVN

Suite au succès des deux téléfilms "Nguoi phan xu" (L’arbitre) et "Sông chung voi me chông" (Vivre avec sa belle-mère), le Centre de production des téléfilms de la Télévision vietnamienne (VFC) a mis en ligne deux vidéos clips intitulés "Nguoi phan xu sông chung voi me chông" (L’arbitre vit avec sa belle-mère) sur YouTube, avant de les diffuser à la télévision. Ces œuvres ont généré une forte audience, ainsi que plus d’un million de vues sur YouTube. Le VFC a fait savoir qu’il s’agit de son premier produit spécialisé pour YouTube. Mais c’est aussi un petit cadeau réservé à ses auditeurs.
 
Les chaînes de télévision Yeah1 TV, THVL1 et HTV2 ont sauté le pas en lançant leurs chaînes sur YouTube. Elles ont toutes remporté le Bouton d’or de cette plate-forme (YouTube offre son Bouton d’or lorsqu’une chaîne totalise un million d’abonnés).

Aux dires de responsables de ces chaînes, le nombre de vues sur Internet donne des indications sur le goût du public, puisque ce dernier cible ce qu’il regarde. Et ceci est ensuite pris en compte par le secteur audiovisuel. Par ailleurs, le public de YouTube représente un marché important et les annonceurs s’y intéressent de près.

«En investissant le web, les télévisions souhaitent améliorer la visibilité de leurs émissions. Le fait de chercher de nouveaux publics permettra de trouver de nouvelles ressources de publication. Ce qui est très important dans le contexte où les recettes publicitaires des médias baissent de plus en plus», a estimé Lê Quang Nguyên, directeur de la Radio-Télévision de Vinh Long (THVL). Dans l’optique d’attirer un public plus large, notamment les Vietnamiens résidant à l’étranger, la HTVL a présenté récemment une application sur Internet baptisée THVLi. Plus un mois après son lancement, THVLi a cumulé plus de 500.000 abonnés.

Comme la télévision, la presse préférerait que YouTube n’existe pas. Mais elle n’a pas le choix, elle doit faire avec. YouTube et la presse semblent pour l’heure fonctionner de façon assez complémentaire. Sur le podium des médias les plus populaires sur la plate-forme de vidéos en ligne, on trouve CNN (2,7 millions d’abonnés), ABC News (2,6 millions d’abonnés), BBC (1,3 million d’abonnés). Le NewYorkTimes et AP totalisent, quant à eux, respectivement  900.000 et 800.000 abonnés.  Ces médias ont su séduire leurs abonnés en proposant un très large catalogue de vidéos sur YouTube: CNN (136.000 vidéos par an), AP (107.000), ABC News (38.000), Fox News (34.000). – CVN/VNA