Le Premier ministre Nguyen Xuan Phuc lors de la conférence du Forum économique mondial. Photo: VNA

Hanoi (VNA) - Valoriser les avantages de chaque pays, concrétiser les opportunités de coopération et renforcer la connexion économique de la région sont les éléments essentiels ​afin de promouvoir la coopération au sein de la région du Mékong.

Selon le Premier ministre vietnamien Nguyen Xuan Phuc, les pays d​e la région du Mékong partagent ​de mêmes avantages dans les secteurs de la riziculture, du textile et de l'habillement, du cuir et des chaussures, de l'aquaculture, de l'agriculture, de la sylviculture, ce qui est un facteur favorisant la coopération pour améliorer la qualité et la valeur des produits.

Le Vietnam, la Thaïlande et le Cambodge vont coopérer dans la production de riz et exploiter plus efficacement les couloirs économiques Est-Ouest, Nord-Sud et Sud pour réduire les coûts du transport.

Le directeur exécutif du Forum économique mondial, Richard Samans, a estimé que l'investissement étranger dans cette région augmentait et continuerait de croître grâce aux efforts de réforme des pays membres. L'investissement direct étranger ​du premier semestre s'est élevé à 11 milliards de dollars.

Selon le président birman Htin Kyaw, les pays de la région du Mékong ouvrent rapidement leur ​marché, ​mène des réformes et tirent des profits du commerce et de l'investissement transfrontaliers. En revanche, ils ​sont confrontés avec des défis d'infrastructures, d'amélioration de la compétitivité et de la production, de développement global de l'économie, de réduction des écarts de développement entre membres, d'utilisation des ressources naturelles...

Le renforcement de la connexion joue un rôle important dans la promotion de la croissance économique, la réduction de la pauvreté ​et des écarts entre pauvres et riches... La coopération et l'intégration permettent de promouvoir une croissance rapide et durable.

Concernant l'intégration et la connexion économique régionale, le vice-Premier ministre thaïlandais Somkid Jatusripitak a indiqué que l'intégration économique approfondie permettait d​e développer le commerce et l'investissement, contribuant à créer de l'emploi et à augmenter les revenus de la population.

Selon le Premier ministre cambodgien, Samdech Hunsen, la région du Mékong deviendra un grand centre de production du monde dans les prochaines décennies. En 2030, sa population atteindra environ 260 millions de personnes, dont 65 % en âge de travailler, c'est une bonne base pour développer une industrie régionale.

Les pays de la région doivent se concentrer sur le maintien de la stabilité et de la paix dans la région, ainsi que privilégier la connexion de leurs infrastructures d'énergie et des technologies numériques, la coopération transfrontalière et l'encouragement du secteur privé à participer au développement des infrastructures. -VNA