Le secrétaire général du PCV Nguyen Phu Trong reçoit l'ancien président américain Bill Clinton lors de la mission de ce dernier au Vietnam. (Source : VNA)
 

Sur invitation de l'administration américaine, le Secrétaire général du Parti communiste du Vietnam, Nguyen Phu Trong, effectuera une visite officielle aux Etats-Unis du 6 au 10 juillet.

Cette visite, d’une signification historique, aura lieu à un moment important pour les relations entre les deux pays. C’est la première fois qu’un Secrétaire général du PCV effectuera une visite officielle aux Etats-Unis, juste au moment de la célébration des 20 ans de l’établissement des relations diplomatiques entre les deux pays et des 40 ans de la fin de la guerre, de la libération totale du Sud Vietnam et de la réunification nationale.

Juillet est non seulement l’occasion pour plus de 320 millions d’Américains de s’orienter vers la célébration de la Journée de l’Indépendance (4 juillet), mais encore de marquer les nombreux jalons importants dans les relations Vietnam-Etats-Unis.

Le 12 juillet 1995, les deux pays ont normalisé leurs relations et établi leurs relations diplomatiques. Cinq ans après, le 13 juillet 2000, ils ont signé l'Accord commercial bilatéral Vietnam-Etats-Unis (BTA). En juillet 2013, lors de la visite officielle aux Etats-Unis du président Truong Tan Sang, les deux pays ont défini le cadre des relations de partenariat intégral. Pendant ces jours de juillet 2015, l'ancien président américain Bill Clinton, qui a déclaré officiellement la normalisation des relations avec le Vietnam il y a 20 ans, a été présent à Hanoi et Ho Chi Minh-Ville pour participer aux activités de célébration, ce qui témoigne de la confiance et de la bonne volonté de continuer de s'orienter vers un avenir plus radieux dans les relations de coopération Vietnam-Etats-Unis.

Jetant un regard rétrospectif sur les 20 années passées, les relations entre le Vietnam et les Etats-Unis ont connu des avancées rapides, actives dans divers domaines. Malgré la distance géographique et les différences, les pages douloureuses du passé, mais avec l'esprit de "mettre de côté le passé et de s'orienter vers l'avenir", le Vietnam et les Etats-Unis ont pu édifier des relations de partenariat intégral, sur la base du respect mutuel, de l'égalité et de l'intérêt réciproque. L'échange de délégations de haut rang et les contacts réguliers lors des forums multilatéraux ont contribué pour une part importante au renforcement de la compréhension et à l'édification de la confiance entre les deux parties. A travers les visites, les rencontres, les dialogues, les deux parties ont toutes affirmé le désir d'édifier des "relations de partenariat positif, amical, constructif, de coopération multisectorielle, de respect réciproque et d'intérêt commun". Les deux pays ont signé de nombreux documents et accords créant un cadre juridique au développement des relations de coopération dans l'économie, le commerce et l'investissement.

Depuis la mise en vigueur de l'Accord commercial bilatéral (BTA) en 2001, les relations commerciales Vietnam-Etats-Unis se sont développées rapidement et sont vraiment au coeur des relations entre les deux pays. Le chiffre d'affaires des échanges commerciaux bilatéraux a augmenté de plus de 20%/an ces trois dernières années et atteint 36 milliards de dollars en 2014 dont plus de 30 milliards de dollars d'exportations vietnamiennes. Depuis 2015, les Etats-Unis sont devenus le marché d'exportation le plus grand du Vietnam. Actuellement, l'investissement direct américain atteint près de 11 milliards de dollars, classant les Etats-Unis au 7e rang des pays et territoires investisseurs au Vietnam.

Dans l'éducation, le Vietnam compte près de 17.000 étudiants suivant un cursus aux Etats-Unis, se classant au premier rang des pays d'Asie du Sud-Est et huitième des pays ayant des étudiants aux Etats-Unis. Le projet de fondation de l'Université américaine au Vietnam (Université Fulbright) est déployé positivement. Les Etats-Unis continuent d'octroyer des bourses d'études aux étudiants vietnamiens à travers des programmes de bourses d'études comme Fulbright et le Fonds d'éducation du Vietnam (VEF).

Les Etats-Unis prennent en haute estime la coopération en matière de santé avec le Vietnam, ont choisi ce dernier comme une nation prioritaire dans le Programme d'assistance urgente dans la prévention et la lutte contre le VIH/SIDA. Les deux parties sont en train de mettre en oeuvre le projet d'adaptation au changement climatique dans les forêts et le delta pour la période 2013-2017, d'un montant engagé de 17 millions de dollars, afin d'aider le Vietnam à réduire les effets du déréglement climatique. Tout récemment, les Etats-Unis ont renforcé considérablement leurs efforts et augmenté leurs sommes pour régler les séquelles de la guerre au Vietnam, notamment le projet de désintoxication de l'aéroport de Da Nang qui s'achèvera en 2016. Outre les projets de déminage du sol, depuis 2013, les Etats-Unis ont commencé à organiser des formations de déminage à l'intention des plongeurs vietnamiens.

Les relations entre les deux pays dans la sécurité et la défense s'intensifient de plus en plus. Depuis 2010, les deux parties ont mené des dialogues sur les politiques de défense de niveau de vice-ministre. En 2011, elles ont signé le Mémorandum sur la promotion de la coopération militaire bilatérale. Le Vietnam a continué de participer aux programmes d'enseignement de l'anglais, de coopération en matière de santé militaire, a permis aux Etats-Unis de réaliser des programmes d'aide humanitaire dans ses localités. Les deux parties ont continué leur coopération dans la recherche et le sauvetage... En 2014, les Etats-Unis ont déclaré lever partiellement l’embargo sur les armes létales imposé au Vietnam. En juin 2015, le Secrétaire américain à la Défense et le ministre vietnamien de la Défense ont signé la Déclaration sur la Vision commune sur les relations de la défense bilatérales.

Les deux parties ont collaboré assez étroitement lors des forums multilatéraux comme l'APEC, l'ARF, l'ADMM+, l'EAS et dans le rehaussement des relations Etats-Unis-ASEAN au niveau d'un partenariat stratégique...

Concernant le problème de la Mer Orientale, les Etats-Unis soutiennent la politique de régler les différends par des mesures pacifiques, de ne pas recourir à la violence ou menacer d'y recourir, de respecter le droit international, à commencer par la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982 (UNCLOS), la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC) de 2002.

Lors de la prochaine visite officielle aux Etats-Unis du Secrétaire général du PCV Nguyen Phu Trong, les plus hauts dirigeants des deux pays discuteront des orientations de développement des relations bilatérales dans la période suivante, de l'impulsion de la coopération multisectorielle et de l'approfondissement des relations de partenariat intégral Vietnam-Etats-Unis, avec comme priorités de renforcer les investissements, d'élargir et de favoriser les échanges commerciaux, de promouvoir la coopération en matière d'éducation, de formation, de sciences et technologies, de défense et de sécurité, de liquidation des séquelles de la guerre et d'autres domaines. Les deux parties échangeront leurs points de vue sur des questions internationales et régionales d'intérêt commun.

A cette occasion, le Secrétaire général Nguyen Phu Trong doit rencontrer le Secrétaire général de l'ONU Ban Ki Moon pour échanger sur le développement des relations entre le Vietnam et l'ONU, renforcer la coopération dans le cadre de l'ONU, affirmer le rôle et les contributions positives du Vietnam en qualité de membre responsable de la communauté internationale, tout en profitant du soutien et de l'aide de l'ONU pour l'oeuvre de développement du Vietnam.

La visite officielle du Secrétaire général du PCV Nguyen Phu Trong aux Etats-Unis a pour but de continuer de mettre en oeuvre la politique extérieure de paix, d'indépendance, d'autonomie, d'amitié, de coopération, de multilatéralisation et de diversification, de rendre les relations plus approfondies et efficaces, pour l'intérêt de chaque nation, de chaque peuple, tout en contribuant à la paix, à la stabilité, à la coopération et au développement dans la région et dans le monde. -VNA