jeudi 17 août 2017 - 16:56:06

Visite guidée du Musée de la littérature du Vietnam à Hanoi

Imprimer

Après une dizaine d'années de préparation, le Musée de la littérature du Vietnam a ouvert ses portes à la fin du mois de juin à Hanoi. Plus de 3.400 objets et documents y sont exposés mais 40.000 pièces y sont conservées au total.

En chantier depuis 2005, le Musée de la littérature du Vietnam a été inauguré au mois de juin au 20B, dans la ruelle 275, sur la rue Âu Co, arrondissement de Tây Hô. «La création du musée répond à un souhait des écrivains, des poètes ainsi que du public. C’est un lieu d’exposition et de préservation des œuvres, des documents, des objets permettant leur étude. Mais c’est aussi un site attractif pour les touristes désireux de découvrir l’histoire littéraire du Vietnam», a expliqué Nguyên Thanh Minh, directeur adjoint du musée.

Le Musée de la littérature du Vietnam s’étend sur une superficie de 3.600 m², situé dans une ruelle de la rue Âu Co, arrondissement de Tây Hô. Le choix du lieu n’a rien d’un hasard puisqu’il s’agit de l’ancienne École de création littéraire de Quang Bá de l’Association des écrivains du Vietnam.

Trois étages sont consacrés à l’exposition d’œuvres, d’objets et à la présentation des auteurs. Un dernier étage concerne la vie rurale du Vietnam. Chaque stand raconte la vie, la carrière d’un écrivain ou poète.

Un espace sur la vie rurale vietnamienne

Le 1er étage nous fait découvrir l'écriture des ethnies vietnamiennes, l'ancienne littérature du pays et les concours de l’époque féodale.

En entrant dans la salle de réception, on remarque au premier coup d’œil une grande pierre en forme de stylo et l’inscription sur le mur du célèbre vers de Nguyên Du : «Chữ tâm kia mới bằng ba chữ tài» (Le cœur vaut bien le triple du talent - Cultivons cette bonté du cœur qui vaut bien plus que le talent). Nguyên Du (1766-1820) est un poète vietnamien célèbre et apprécié qui écrivit en chữ nôm (écriture démotique sino-vietnamienne), l'ancienne écriture du Vietnam.

Tout autour se dressent de grands stands où sont exposés objets et œuvres des auteurs du Xe au XIXe siècle tels que Nguyên Du, Trân Nhân Tông, Nguyên Trai, ou encore Nguyên Binh Khiêm, Hô Xuân Huong, Nguyên Ðình Chiêu, Cao Bá Quát, Phan Huy Chú, etc.

En montant à l’étage supérieur, c’est dans le monde de la littérature contemporaine du Vietnam que nous sommes plongés. Les auteurs ayant reçu le Prix Hô Chi Minh des arts et des lettres comme Nam Cao, Tê Hanh, ou Nguyên Quang Sáng, Luu Quang Vu, Xuân Quynh, Nguyên Ðình Thi occupent l’espace. Il y a notamment un stand présentant les œuvres et objets ayant appartenu au Président Hô Chi Minh.

Le 3e étage, quant à lui, est consacré aux écrivains primés par l'État, mais aussi aux réunions de l'Association des écrivains du Vietnam et aux échanges avec l'étranger.

Le musée dispose de plus d'un espace sur la vie rurale vietnamienne. Les objets (carafe, jarre d’eau…), le travail et les activités du quotidien des paysans y sont présentés au public.

Bientôt un parc de statues

«Avec le soutien des écrivains, des poètes et de leurs familles, pendant une dizaine d'années, notre équipe de cinq personnes a collecté plus de 40.000 pièces de 1.000 auteurs à travers le pays», a dit M. Minh.

Parmi ces objets, se trouvent par exemple une table en bois où le grand poète Nguyên Du a travaillé à Thái Binh (Nord) il y a plus de 200 ans, le salon en bois dans lequel le Président Hô Chi Minh a accueilli le roi Bao Ðai (dernier empereur du Vietnam) en 1946, ou encore un manteau et une canne de l'écrivain Nguyên Tuân (1910-1987).

«L’Association des écrivains du Vietnam est en train d’élaborer un projet de collection des œuvres et des objets d'un millier d'auteurs des XXe et XXIe siècles. En outre, elle prévoit de créer un parc de statues d’écrivains au sein du musée», a exprimé le poète Huu Thinh, directeur du musée. – VNA
Vos commentaires sur cet article ...
Autres