Hanoi (VNA) – Le vice-Premier ministre Vu Duc Dam a demandé aux ministères, organes gouvernementaux, comités populaires provinciaux et municipaux ​de ​renforcer les mesures de prévention et de lutte contre le virus Zika.

Des contrôles sont menés dans les différents aéroports afin d'empêcher le virus de pénétrer dans le pays. Photo: VNA

Il a affirmé qu'aucun cas d​'infection par le virus Zika n'a été signalé au Vietnam, mais a souligné que le risque d'entrée du virus dans le pays est élevée.

Le vice-Premier ministre a demandé au ministère de la Santé de ​guider les localités dans la mise en œuvre de mesures de supervision et de traitement des personnes infectées.

Il a également demandé au ministère des Finances d’ajouter des fonds pour combattre le virus Zika.

Selon l'OMS, le virus Zika a été identifié pour la première fois en Ouganda en 1947 chez des singes rhésus, par le biais d’un réseau de surveillance de la fièvre jaune selvatique.

Des moustiques Aedes aegypti, vecteurs du virus Zika, observés à l'Institut de sciences biomédicales, à Sao Paulo, au Brésil, début janvier 2016. Photo: AP

Il a ensuite été identifié chez l’homme en 1952 en Ouganda et  Tanzanie. Des flambées de maladie à virus Zika ont été observées en Afrique, dans les Amériques, en Asie et dans le Pacifique.

Le virus Zika se transmet à l’être humain par la piqûre d’un moustique infecté du genre Aedes dans les régions tropicales. Celui-ci transmet aussi la dengue, le chikungunya et la fièvre jaune.

Il touche désormais 44 pays et territoires, la plupart en Amérique latine. Des cas ont été dépistés en Thaïlande. -VNA