lundi 21 août 2017 - 09:46:25

Vinalines : peine de mort confirmée pour Duong Chi Dung

Imprimer

L'ex-président du conseil d'administration Duong Chi Dung et l'ex-directeur général Mai Van Phuc de la compagnie générale de navigation maritime Vinalines ont vu leurs peines de mort confirmées en appel à Hanoi mercredi.

Dung et Phuc sont accusés de "détournement de biens publics". Ils ont été en outre condamnés à 18 ans de prison pour "violation intentionnelle des règles publiques de gestion économique ayant entraîné de graves conséquences".

La cour a également rejeté l'appel de Tran Huu Chieu, ex-directeur général adjoint de Vinalines, et de Tran Hai Son, ex-directeur de la Sarl de réparation navale de Vinalines. Ces derniers ont écopé respectivement de 19 et 22 ans de prison pour les mêmes délits que Dung et Phuc.

La cour a par ailleurs confirmé les peines de sept ans d'emprisonnement à l'encontre de Le Van Duong, employé du Département de registre du Vietnam, et Mai Van Khang, cadre du comité de gestion des projets de Vinalines.

Elle a décidé de réduire les peines prononcées contre trois anciens fonctionnaires de l'Office des Douanes de Van Phong de la province de Khanh Hoa (Centre), Huynh Huu Duc, Le Ngoc Trien et Le Van Lung. Ces derniers ont été condamnés à six ans de prison ferme, contre huit selon le verdict de première instance.

Outre ces peines, Dung et Phuc doivent payer une amende de 110 milliards de dôngs chacun, Chieu, plus de 39 milliards de dôngs, Son, plus de 46 milliards de dôngs, Khang, 12 milliards de dôngs, Duong, plus de 15 milliards de dôngs, Duc, 7 milliards de dôngs, Trien et Lung, 6 milliards de dôngs chacun.

Selon l'acte d'accusation, de début 2007 à fin 2008, Vinalines a réalisé le projet de création du chantier de réparation navale du Sud d'un coût de 6.489 milliards de dôngs, outre celui d'achat de son ouvrage principal, un dock flottant 83M de 14,136 millions de dollars.

Les responsables de Vinalines ont commis plusieurs infractions, d'une part, en décidant seuls de cet investissement, sans l'approbation du Premier ministre, et alors même que ce projet ne figurait pas dans l'aménagement du ministère du Transport et des Communications. D'autre part, l'acquisition par Vinalines de ce dock flottant, ouvrage principal du chantier, dès avant approbation du projet, qui était impossible, et donc l'attribution du terrain par la province de Ba Ria-Vung Tau également, ont empêché sa mise en service, entraînant ainsi un lourd manque à gagner alors que les paiements des intérêts des crédits souscrits couraient, et nécessitait la location d'un emplacement pour plusieurs dizaines de milliards de dôngs.

Enfin, Duong Chi Dung, Mai Van Phuc, Tran Hai Son et Tran Huu Chieu ont intentionnellement enfreint la réglementation des achats publics, notamment en payant 9 millions de dollars à un intermédiaire, la compagnie singapourienne de transport AP, en vue de détourner finalement plus de 28 milliards de dôngs. Le préjudice total pour l'Etat s'élève à près de 367 milliards de dôngs. Duong Chi Dung, à lui seul, a détourné 10 milliards de dôngs. -VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres