jeudi 27 juillet 2017 - 01:43:15

Vietnam-Jordanie, le casse-tête du sélectionneur Huu Thang

Imprimer

Hanoi (VNA) - Le match contre la Jordanie, le 13 juin à Hô Chi Minh-Ville pour la 2e phase du dernier tour de qualification pour la Coupe d'Asie des nations de football de 2019, sera compliqué à aborder pour le sélectionneur vietnamien Nguyên Huu Thang, qui n’aura pas à disposition ses meilleurs joueurs. Explications.
 
Le 27 mars à Dushanbe, Tadjikistan, le Vietnam a entamé le 3e et dernier tour de qualification pour la Coupe d'Asie des nations de football de 2019 (AFC Asian Cup) par un match nul (1-1) face à la modeste équipe de l’Afghanistan. Un résultat acceptable, sauf pour le sélectionneur Huu Thang, qui a regretté le manque de réalisme de ses joueurs après avoir dominé les 60 premières minutes du match.

 

Le sélectionneur de l’équipe nationale, Nguyên Huu Thang, le 13 mai à Hanoï. Photo : VNA
La Jordanie s’annonce d’un tout autre calibre. À domicile au stade d’Amman, avec un pressing de tous les instants et 70% de possession du ballon, elle a balayé le Cambodge (7-0) et pris les rênes du groupe C. Cette rencontre a été une véritable «torture» pour l’équipe du pays d’Angkor, qui avait pourtant bien progressé depuis quelques années.

«Cette équipe est certainement la plus difficile à affronter depuis que je suis à ce poste», a prévenu Huu Thang, le 6 juin au stade de Thông Nhât.

Pas de trêve internationale

La marche jordanienne sera d’autant plus haute que la Fédération de football du Vietnam (VFF) n’a aménagé dans le calendrier aucune trêve internationale cette année, ce qui fait que la V-League va se poursuivre comme si de rien n’était.

«On a perdu deux joueurs clés sur blessure. Mais surtout, neuf autres internationaux ne pourront pas nous rejoindre, en raison des matchs reportés de la 11e journée de V-League (le Championnat du Vietnam de première division) qui auront lieu le 9 juin, a précisé Huu Thang. Le match contre la Jordanie est programmé le 13. J’ai plein de soucis en fait !»

Une situation qui est tout sauf inédite. Le gros «coup de pompe» observé à la fin de la rencontre contre l’Afghanistan à la fin du mois de mars dernier était surtout dû aux arrivées à la dernière minute des joueurs clés qui, déjà là, avaient dû jouer les matchs reportés de la 9e journée du V-League.

En effet, si la VFF a permis une pause de… deux mois en vue de la Coupe du monde des moins de 20 ans, la sélection des A s’est retrouvée lésée, alors qu’elle devrait avoir la priorité sur toutes les autres sélections. C’est en tout cas la norme partout ailleurs dans le monde.

Résultat, le 6 juin au stade de Thông Nhât à Hô Chi Minh-Ville, seuls 17 des 28 joueurs convoqués étaient présents pour le rassemblement d’avant-match. Le sélectionneur n’a pas caché sa déception : «J’ai demandé que soient avancés ces matchs reportés de V-League, ce qu’a fait la VFF, mais de seulement deux jours : du 11 au 9 juin. Ce n’est pas suffisant !», s’est-il exclamé.

Une sélection (très) rajeunie
 
Contre la Jordanie, le Vietnam alignera la plus jeune sélection de son histoire, avec de nombreux U20 et Espoirs. Photo : VNA
 
C’est une équipe largement remaniée - et surtout rajeunie - qui fera son entrée sur la pelouse le 13 juin contre la Jordanie. Huu Thang a en effet retenu six Espoirs de la sélection olympique (U23) et sept U20 qui reviennent des rêves plein la tête de leur expérience sud-coréenne dans le cadre du Mondial des moins de 20 ans. Avec 22,9 ans de moyenne d’âge, cette sélection sera la plus jeune de l’histoire du football vietnamien.

«Les jeunes sont talentueux, cela ne fait aucun doute, mais ils ne peuvent pas remplacer du jour au lendemain les cadres de la sélection nationale. Cela dit, le match contre la Jordanie sera un bon test pour eux, et cette sélection pourrait en amener d’autres. C’est aussi bon pour le projet à long terme de l’équipe», a souligné Huu Thang.

Les observateurs sont, eux, dubitatifs. «Regardons le Onze U20 à la Coupe du monde. Parmi les 14 joueurs évoluant en V-League, seuls trois sont titulaires dans leur club. Si les clubs de V-League hésitent à les aligner sur le terrain, cela veut dire qu’ils n’ont pour l’instant pas leur place en sélection», estime l’entraineur vétéran Lê Thuy Hai.

Quelle tactique contre la Jordanie ?
 
Van Quyêt (maillot blanc) du club de Hanoi FC est un des deux attaquants sélectionnés pour le match contre la Jordanie. Photo : VNA
La rencontre contre le Cambodge a permis de mettre en lumière la puissance athlétique de la Jordanie. Si le Vietnam possède beaucoup de techniciens, ils ont tendance à vite s’essouffler. Et avec les difficultés décrites précédemment, le match du 13 juin risque d’être compliqué à appréhender. Au niveau de la tactique ? Une défense resserrée pour jouer sur la contre-attaque, bien que ce soit un match à domicile.

En l’absence de Duc Chinh, le Vietnam n’a appelé que deux attaquants : Van Quyêt (Hanoi FC) et Công Phuong (Hoàng Anh Gia Lai). «Après la retraite de Công Vinh, la relève est dure à trouver. Mais les buts du Vietnam ne viendront pas uniquement des attaquants !», a confié Huu Thang.

La Jordanie est l’une des meilleures équipes en Asie et le leader du groupe C. Mais le Vietnam semble être en mesure d’obtenir l’un des deux billets qualificatifs pour les ASIAD 2019. Il serait bien de ramener au moins le point du match nul. La rencontre aura lieu le 13 juin à 19h00 au stade de Thông Nhât, à Hô Chi Minh-Ville. La billetterie propose trois catégories de places différentes, vendues 100.000, 150.000 et 250.000 dôngs. – CVN/VNA


Vos commentaires sur cet article ...
Autres