L'ambassadeur de Cuba au Vietnam, Herminio Lopez Diaz. Photo: VNA

Hanoi (VNA) - L'ambassadeur de Cuba au Vietnam, Herminio Lopez Diaz, a estimé que le 7e Congrès national du Parti communiste de Cuba (PCC) créerait de bonnes conditions pour renforcer davantage les relations spéciales entre son pays et le Vietnam.

Dans une interview accordée exclusivement à l'Agence vietnamienne d'information (VNA), le diplomate cubain a annoncé que lors de cet événement tenu du 16 au 19 avril à La Havane, le PCC a adopté des résolutions sur 5 rapports présentés lors de la première séance plénière et 4 séances postérieures.

Ces documents comprennent le Rapport central du 7e Congrès; la Conceptualisation du modèle cubain de développement socioéconomique socialiste; le Plan national de développement socioéconomique pour 2030 : la vision, les piliers et les secteurs stratégiques; les Résultats de la mise en œuvre des lignes directrices pour la politique socioéconomique du Parti et de la Révolution, adoptées lors du 6e Congrès, et leur actualisation pour la période 2016 - 2021; et l'Evaluation de la mise en œuvre des objectifs d'édification du Parti adoptés lors du premier Congrès.

Selon M. Lopez Diaz, d'ici fin 2016, ces résolutions seront examinées par l'ensemble des membres du Parti, l'Union des jeunes communistes, les organisations de masse et les couches sociales avant d'être soumises pour approbation à l'Assemblée nationale du pouvoir populaire.

Selon l'ambassadeur, lors du 7e Congrès, MM. Raul Castro et José Ramon Machado ont été réélus respectivement premier et deuxième secrétaire du Comité central du PCC. Le Congrès a également élu un nouveau Bureau politique, composé de 17 membres, et un nouveau Comité central de 142 membres.

Quant à la conceptualisation du modèle cubain de développement socioéconomique, il a déclaré que son pays continuerait à accorder la priorité à la propriété étatique des moyens de production de base.

Clôture du 7e Congrès national du Parti communiste de Cuba. Photo: VNA
 

Cependant, le rôle primordial du marché en tant que complément à la planification socialiste et l​es performances du secteur non étatique en croissance ​sont également reconnus, a-t-il fait savoir, ajoutant que le Congrès a réaffirmé le rôle important des petites et moyennes entreprises dans l'économie cubaine en les reconnaissant en tant qu'entité juridique.

Un élément fondamental est la pérennité de ce modèle, lequel implique l'utilisation rationnelle des ressources naturelles et la protection de l'environnement.

L'investissement étranger est considéré comme un élément très important pour le développement et la croissance, a-t-il dit, soulignant que la mise en œuvre des mesures visant à promouvoir le développement économique national sera encouragée.

Selon l'ambassadeur cubain, le processus de Doi Moi (Renouveau) du Vietnam constitue une "référence fondamentale" pour son pays. Avant la mise en œuvre des lignes directrices adoptées par le 6e Congrès du PCC en 2011, Cuba a réalisé une étude sur le Doi Moi et la réforme de la Chine comme d'autres processus similaires dans d'autres pays.

Grâce à l'amitié entre les deux partis et les deux gouvernements, le Vietnam et Cuba ont eu de nombreuses occasions d'échanger ​des expériences en la matière, a-t-il dit, révélant que Cuba a pu apprendre ​des leçons du Vietnam​ durant son Renouveau, réalisations comme difficultés.

Vu les conditions de chaque pays, Cuba ne peut pas "copier" exactement le modèle ​vietnamien mais les expériences de ce dernier ont une valeur importante en tant que référence, a souligné le diplomate cubain.

En ce qui concerne la politique étrangère, Cuba attache de l'importance aux relations avec ses amis proches dans le monde entier dont le Vietnam, a déclaré M. Lopez Diaz, soulignant que les relations avec le Vietnam resteront une priorité pour Cuba, non seulement dans le développement des relations politiques, mais aussi dans la coopération économique et commerciale.

"Avec le Vietnam, nous avons maintenu tout au long de l'histoire une très étroite relation de fraternité et de solidarité comme une confiance politique très élevée", a-t-il souligné. Selon lui, les deux parties devraient chercher des moyens pour renforcer, diversifier et améliorer la qualité des relations bilatérales dans le domaine économique et commercial.

Il a souhaité voir ​plus d'investissement vietnamien dans les secteurs ​où Cuba possède des avantages, tels que les produits pharmaceutiques et technologiques, et l'intensification de la coopération bilatérale en la matière pour aider à élever la qualité d​u système de santé vietnamien. -VNA