Hanoi, 26 décembre (VNA) – La politique monétaire aura été l’un des plus grands succès du gouvernement en 2015. Flexible et conforme aux autres politiques de stabilisation marco-économique, elle aura permis de maintenir la stabilité de la monnaie nationale, du taux de change et du taux d’intérêt bancaire.

Une politique à la fois stricte et flexible…

En 2015, la Banque d’Etat a fait preuve d’un cran remarquable face aux fluctuations parfois brutales du marché mondial, notamment lorsque la Réserve fédérale américaine a augmenté le taux d’intérêt du dollar et surtout, lorsque la Chine a subitement dévalué le yuan, le 11 août. Le lendemain de cette dévaluation, le Vietnam réajustait la marge de change entre le dong et le dollar, de plus ou moins 1% à plus ou moins 2%.​

En 2015, la Banque d’Etat a fait preuve d’un cran remarquable face aux fluctuations parfois brutales du marché mondial. Photo: NDEL

Une semaine après, le 19 août, en prévision d’une augmentation du taux d’intérêt par la Réserve fédérale américaine, il augmentait d’un pourcent le taux de change interbancaire du dollar tout en élargissant, une fois de plus, la marge de change de plus ou moins 2% à plus ou moins 3%. Ces décisions auront eu pour effet de stabiliser le taux de change et le marché des devises, mais aussi de rassurer la population.

Le dispositif mis en œuvre par la Banque d’Etat pour stabiliser le marché de l’or s’est montré également efficace, de même que ses mesures destinées à régler les dettes douteuses. En fin d’année, ces dettes ont été portées à 2,72% au niveau national, l’objectif fixé a ainsi été atteint.

A la date du 21 décembre 2015, la masse monétaire avait augmenté de 13,55% par rapport à la fin de 2014, alors que le taux d’intérêt continuait de baisser de 0,2 à 0,5% par an, pour la plus grande joie des producteurs et des commerçants. Les crédits bancaires ont également grimpé de 18%, ce qui témoigne de grands efforts du système bancaire dans un contexte plutôt difficile marqué par une faible demande et par une capacité d’absorption de capitaux encore médiocre.

Huynh Van Tiep, député de Can Tho, a déclaré que «la Banque d’Etat a réussi à stabiliser le marché de l’or et le taux de change, tout en réduisant le taux d’intérêt, en augmentant ses réserves en devises et ses crédits. Tout cela a contribué à stimuler la production et le commerce.»

… qui contribue à la stabilisation macro-économique

Ces décisions pertinentes de la Banque d’Etat auront contribué pour une part considérable à la stabilisation macro-économique, au contrôle de l’inflation et à l’accélération de la croissance économique. En 2015, l’indice des prix à la consommation n’aura augmenté que de 0,63%, soit sa hausse la plus faible depuis 2002 ; alors que la croissance économique a dépassé 6,5%. Cette politique monétaire judicieuse aura également eu pour effet de favoriser le changement du modèle de croissance, d’améliorer la productivité et l’efficacité des investissements.

Nguyen Tri Hieu, expert financier, a estimé que «le plus grand succès de la Banque d’Etat aura été d’abaisser considérablement l’inflation et de stimuler la croissance économique. Je crois qu’elle poursuivra dans cette voie. »

De bonnes prémices pour 2016          

Selon les prévisions, la Banque d’Etat devra relever trois défis majeurs en 2016 : le manque de fonds des banques, le réajustement du taux de change et la prévention des effets néfastes des fluctuations du marché boursier sur le taux d’intérêt.

C’est pourquoi, elle devra prendre des mesures visant à mieux gérer le marché des devises et le marché de l’or, faire en sorte d’éviter la dollarisation des paiements d’import-export et de réduire les dépenses en argent liquide. L’Assemblée nationale et le gouvernement avaient fixé l’objectif de maintenir à moins de 5% le taux d’inflation et d’atteindre une croissance économique de 6,7%.

Nguyen Thi Hong, vice-gouverneure de la Banque d’Etat, a déclaré: «Nous suivrons de près les évolutions du marché et appliquerons toutes les solutions qui s’imposent pour contrôler l’inflation et stabiliser la macro-économie. En diversifiant leurs services financiers, les banques continueront d’accompagner les entreprises dans leur processus d’intégration internationale.»

Fort du succès de sa politique monétaire en 2015, le gouvernement aborde 2016 avec confiance dans l’objectif de pérenniser le développement économique. – VOV/VNA