Le ​secrétaire général du Parti communiste du Vietnam, Nguyen Phu Trong. Photo : VNA

En dehors de nouvelles aides publiques au développement (APD), le Vietnam et le Japon prévoient de convenir d'un certain nombre d'accords de coopération dans l'agriculture lors de la visite au Japon du 15 au 18 septembre du secrétaire général du Parti communiste du Vietnam (PCV), Nguyen Phu Trong.

Les florissantes relations entre le Vietnam et le Japon sont devenues en mars 2014 un partenariat stratégique approfondi pour la paix et la prospérité en Asie.

Le Japon est ​l'un des plus grands partenaires économiques du Vietnam avec un investissement total de près de 38 milliards de dollars et des échanges commerciaux de près de 28 milliards de dollars. Il est également le plus grand bailleur de fonds sous forme d'APD du Vietnam.

Le nombre de projets d'investissement japonais au Vietnam a augmenté malgré une baisse en termes de ​montant, selon Thoi bao Kinh te Viet Nam (Vietnam Economic Times) qui rapportait les propos d'Atsusuke Kawada, représentant en chef de l'Organisation japonaise du commerce extérieur (JETRO).

Selon les statistiques du Département de l'investissement étranger du ministère vietnamien du Plan et de l'Investissement, en juin 2015, le Japon était le deuxième plus grand investisseur étranger au Vietnam avec 2.661 projets en activité cumulant 37,7 milliards de dollars. Ces ​capitaux sont essentiellement investis dans les secteurs de l’industrie de la transformation, de la fabrication, de l'immobilier, de la construction…

Les investisseurs japonais et les autorités locales ont eu de nombreuses réunions ces derniers temps. Par ailleurs, un plus grand nombre d'investisseurs japonais sont désireux d'investir dans l'agriculture, notamment dans l'agriculture de hautes technologies.

Yasuzumi Hirotaka, directeur exécutif de JETRO à Ho Chi Minh-Ville, a souligné l'attention particulière accordée par les entreprises japonaises à l'agriculture vietnamienne, en espérant que les entreprises japonaises établiront aisément des relations d’affaires avec des partenaires vietnamiens.

Un représentant du groupe japonais Fujitsu, qui fournit les services Akisai Cloud ​en matière de gestion agricole, a déclaré qu'il y avait un énorme potentiel de coopération dans l'agriculture entre les entreprises japonaises et vietnamiennes, notamment dans les technologies de gestion, le traitement, l'emballage et la distribution.

Cependant, pour concrétiser cette potentialité, le Vietnam doit mener une forte réforme de son environnement d'investissement, en particulier au niveau des formalités administratives, de la fiscalité générale comme douanière ainsi que des ressources humaines, a-t-il dit.

Le Vietnam devrait également envoyer des messages clairs en matière de politique d'investissement dans le secteur agricole, a-t-il ajouté.

La coopération agricole Vietnam-Japon a connu ces derniers temps des avancées significatives. Le ministère vietnamien de l'Agriculture et du Développement rural a signé en mars 2014 un mémorandum de coopération avec le ministère japonais de l'Agriculture, de la Forêt et de la Pêche et la Préfecture d'Ibaraki.

En outre, les deux pays sont en train d'élaborer une vision à moyen et à long terme pour la coopération agricole Vietnam-Japon. - VNA