jeudi 17 août 2017 - 00:42:36

Une vision à long terme pour la construction de la structure régionale (PM vietnamien)

Imprimer

Lors du 9e Sommet de l'Asie de l'Est (EAS) à Nay Pyi Taw, au Myanmar, le 13 novembre, le Premier ministre Nguyen Tan Dung a proposé une vision à long terme pour construire une architecture régionale placée sous les signes de la paix, de la stabilité et du développement.

Il est nécessaire de valoriser davantage le rôle de l'EAS dans la promotion de la croissance économique et le processus de liaison économique et d'intégration régionale, a-t-il dit, demandant aux pays participants de soutenir les efforts d'édification de la Communauté de l'ASEAN en 2015 ainsi que les négociations sur l'intégration régionale et la libéralisation du commerce, Partenariat économique global régional (RCEP) et Accord de partenariat transpacifique (TPP) inclus.

Le chef du gouvernement vietnamien a également demandé aux pays partenaires d'aider davantage l'ASEAN dans la connectivité régionale et la réduction des écarts de développement, mentionnant le Plan directeur sur la connectivité de l'ASEAN et l'Initiative pour l'intégration de l'Association.

Demandant instamment de renforcer la coopération pour faire face aux défis mondiaux, il a salué l'approbation par l'EAS de la Déclaration commune sur les orientations de ce Sommet pour les interventions rapides en cas de catastrophe, et une autre sur la réponse régionale à l'éclosion du virus Ebola.

En ce qui concerne la question en Mer Orientale, le Premier ministre Nguyen Tan Dung a précisé que le maintien de la paix, de la stabilité, de la sûreté, de la sécurité et de la liberté de la navigation maritime et aérienne était la préoccupation commune des pays dans comme hors de la région et allait dans l'intérêt de tous.

Il a demandé à toutes les parties de redoubler d'efforts pour se conformer au droit international, notamment la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer de 1982, de faire preuve de retenue, d'éviter les actions unilatérales susceptibles de complexifier la situation ou de modifier le statu quo dans cette région maritime, de résoudre les différends par des mesures pacifiques, de ne pas utiliser ou menacer de recourir à la force, et d'observer pleinement et sérieusement la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC).

A cette occasion, les participants ont souligné l'importance de l'EAS et le rôle central que joue l'ASEAN dans la coopération au sein de l'EAS et dans la structure régionale.

Ils ont convenu de renforcer la coopération dans l'énergie, les finances, l'environnement et la gestion des catastrophes naturelles, l'éducation et la prévention et la lutte contre les épidémies. Ils se sont également félicités de l'initiative contre le paludisme en Asie-Pacifique lancée par le Vietnam et l'Australie.

Le 9e EAS a réuni des dirigeants de l'Etat et du gouvernement des 10 pays de l'ASEAN, de l'Australie, de la Chine, de l'Inde, du Japon, de la République de Corée, de la Nouvelle-Zélande, de la Russie, et des Etats-Unis, ainsi que le Secrétaire général de l'ASEAN. -VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres