jeudi 17 août 2017 - 10:58:39

Une start-up et des lampes à pleins tubes

Imprimer

Nguyên Lê Trung Hiêu à côté de ses lampes au marché local à Hô Chi Minh-Ville. Photo: VNA

 

Ho Chi Minh-Ville , 26 mars(VNA) - Étudiant en technologie à l’École polytechnique de Hô Chi Minh-Ville, Nguyên Lê Trung Hiêu a demandé à son ami Hô Hoàng Phuc, diplômé de l’Université de technologies de Hô Chi Minh-Ville, de s’associer avec lui pour fonder leur start-up. C’est en regardant une émission montrant des objets d’art-déco recyclant des tuyaux de robinetterie que l’idée de faire des lampes de bureau originales reprenant ce concept a germé.

Petit à petit, l’oiseau fait son nid !

«Nous n’avons jamais appris le design. Nous avons simplement le sens de l’esthétique et du confort», confie Trung Hiêu. Avant de franchir le pas, les deux acolytes ont fait des recherches sur le marché de la concurrence et les besoins des consommateurs. Et c’est avec un capital modique de 2,8 millions de dôngs pris sur leurs deniers personnels qu’ils ont créé leur entreprise Fanfix.

«Tout doit être dessiné sur papier. On crée ensuite les maquettes en assemblant les tubes en acier à l’aide d’une colle industrielle, partage Hoàng Phuc. Puis, on y installe la connectique électrique et les ampoules», explique-t-il. Et de préciser que s’il utilise en majorité de grosses ampoules à incandescence de 40W, il a aussi recours à des LED et des néons. Les premiers bénéfices leur ont permis d’acheter des machines de sciage pour créer des produits en bois.

L’entreprise jouit d’une réputation solide, auréolée du 3e prix du concours Vietnam Startup Fair en août 2016. Les lampes de Fanfix sont aujourd’hui disponibles dans les marchés et festivals locaux à Hô Chi Minh-Ville chaque week-end. Par ailleurs, elles sont aussi vendues à Singapour, en République de Corée, en Allemagne et en Grande-Bretagne, signe de la forme resplendissante de cette start-up partie de rien ou presque. -CVN/VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres