Installé aux États-Unis et aux Philippines, Johnathan Hanh Nguyên a décidé de revenir au Vietnam dans les années 80 pour ouvrir sa propre entreprise, et contribuer au développement économique de son pays natal. Il a investi dans 30 grands projets et créé 20.000 emplois.

Johnathan Hanh Nguyên est né en 1951 dans la ville de Nha Trang (Centre du Vietnam) d’où il est parti à l’âge de 23 ans pour se rendre aux Philippines. Puis, il a fait ses études aux États-Unis et est devenu inspecteur financier pour Boeing.

Pendant les années 80, le gouvernement vietnamien a appelé ses compatriotes vivant à l’étranger à revenir au Vietnam pour contribuer à l’effort du développement national. Johnathan a alors travaillé pour Philippines Airlines comme représentant en chef en Indochine. Afin de favoriser l’intégration économique nationale, il a beaucoup œuvré pour l’ouverture de la ligne Manille - Hô Chi Minh-Ville en 1985. À noter qu’à cette époque, la circulation entre le Vietnam et les autres pays était restreinte, surtout par voie aérienne.

L’ouverture de cette ligne a beaucoup contribué à établir des échanges commerciaux entre les deux pays. Elle a permis de faciliter la circulation des personnes et des marchandises. Les Vietnamiens de l’étranger envoyaient les cadeaux à leurs proches via les Philippines tandis qu’auparavant, tous les vols en provenance et à destination du Vietnam transitaient par Bangkok.

En mai 2012, la Chambre des représentants philippins a rendu hommage à Johnathan Hanh Nguyên pour ce travail. 

Johnathan Hanh Nguyên et son épouse.

Investissements dans de multiples secteurs

Le succès de cette ligne l’a encouragé à poursuivre ses initiatives d’investissement au Vietnam, même s’il a dû attendre la levée de l’embargo des États-Unis au Vietnam en 1994. Il a également encouragé les gouvernements philippin et vietnamien à mettre en place deux jumelages, entre Manille et Hô Chi Minh-Ville, entre Nha Trang et Quezon.

Au début de son ouverture après le Dôi Moi (Renouveau) en 1986, l’économie vietnamienne s’est retrouvée face à de nombreux défis comme le manque de fonds pour le développement d’infrastructures, et sa Loi sur l’investissement étranger promulguée en 1987. Les étrangers étaient réticents à l’idée de s’engager financièrement dans le pays. Johnathan a alors décidé d’investir lui-même dans des projets pour susciter la confiance des financiers. Il a fondé le groupe IPP (Imex Pan-Pacific).

La rénovation du centre commercial Tràng Tiên (Hanoi), un projet lancé par le groupe IPP.

Une trentaine de projets

En vingt ans, il a ainsi placé des capitaux dans 30 projets au Vietnam, pour un montant de 285 millions de dollars, et a créé 20.000 emplois. Parmi ces projets, on peut citer l’usine de produits en rotin pour l’exportation à Nha Trang, l’hôtel Nha Trang Lodge, la coentreprise automobile Hoà Binh, le supermarché Miên Dông, la fabrique d’eau minérale Sasco Waterman, etc.

Ils ont créé de nombreux emplois et contribuent au développement local et national.

Actuellement, son groupe IPP investit dans plusieurs secteurs comme le commerce, l’immobilier, l’hôtellerie ou encore le tourisme. Son chiffre d’affaires ne cesse de croître : il est passé de 132 milliards de dôngs en 2005 à 3.908 milliards en 2011. Pendant la période 2010-2012, IPP s’est aussi lancé dans le secteur de la commercialisation de haute couture. Il a coopéré avec Saigon Tourist pour l’ouverture du centre commercial Rex Arcade (Hô Chi Minh-Ville), avec l’entreprise Tràng Tiên pour la rénovation du centre commercial Tràng Tiên Plaza (Hanoi), et il a enfin participé à l’inauguration de la galarie marchande du centre commercial Vincom-Eden (Hô Chi Minh-Ville).

Depuis 2005, IPP fournit des marchandises pour les zones économiques frontalières Môc Bài-Tây Ninh, Lao Bao-Quang Tri, Kim Thành-Lào Cai, Mong Cai-Quang Ninh, Tinh Biên-An Giang.

Johnathan Hanh Nguyên est, de fait, très occupé et multiplie les activités professionnelles, ce qui ne l’empêche pas de participer à des actions caritatives comme la construction de maisons du cœur, d’écoles et de logements pour les élèves et professeurs en difficulté des districts de Huong Hoa (province de QuangTri, Centre), Tinh Biên (province d’An Giang), MDrak (province de Dak Lak) et Dinh Bà (province de Dông Thap).

Il fait également des dons réguliers à Tây Ninh, Lào Cai, An Giang, Quang Tri et Hô Chi Minh-Ville. De 2008 à 2010, il a ainsi octroyé 35 milliards de dôngs aux activités caritatives. L’an dernier, il a aussi soutenu deux Fonds pour l’éducation : «Vu A Dinh» et «Pour les élèves de Truong Sa».
Les distinctions reçues par Johnathan Hanh Nguyên

- 2008 : satisfecit du Premier ministre
- 2009 : l’Ordre du travail (3 e classe)
- 2011 : l’Ordre du travail (3 e classe)
- 2012 : l’Ordre d’amitié du président de la République - VNA