Dans une usine d'assemblage d'automobiles du Japon au Vietnam. Photo: baodautu

Hanoï (VNA) - La visite d'une semaine (du 8 au 15 avril) du ministre du Plan et de l'Investissement Nguyen Chi Dung au Japon ​créera une nouvelle vague d'investissements japonais au Vietnam.

De​s groupes multinationaux comme Toyota, Sumitomo, Nidec, Kirin, Itochu... ​ont déjà  investi  au Vietnam ​dans de grands projets, contribuant au développement socio-économique du pays.

Avant sa visite au Japon, le ministre a espéré ​que les séances de travail avec de grands groupes japonais créeraient une attraction de  PME ​japonaises au Vietnam, selon un reporter du journal Dau Tu.

Le Japon est le premier bailleur de fonds ​du Vietnam, son deuxième investisseur étranger avec 3.355 projets totalisant 42,49 milliards de dollars, et son quatrième partenaire commercial avec 29,4 milliards de dollars d'échanges commerciaux en 2016.

Mais, au premier trimestre de cette année, le Japon ne s'est class​é que 5e parmi les pays et territoires investissant au Vietnam. ​En cause les difficultés rencontrées par les grands groupes.

Cependant, une nouvelle ​vague d'investissement du Japon au Vietnam est attendue, notamment dans l'agriculture high-tech et les services au lieu de la transformation, de la fabrication. La présence du groupe Aeon en est un exemple.

Cette tendance a été affirmée par Hironobu Kitagawa, représentant en chef de la JETRO à Hanoï, ​selon lequel ​les investisseurs japonais spécialisés dans les services seraient nombreu​x ​à venir investir au Vietnam.

D'autre part, le Vietnam se prépare à la signature de contrats avec les Japonais pour la mise en œuvre des projets de centrales Van Phong 1, Vung Ang 2, Nghi Son 2... d'un fonds cumul​é ​de plus de 2 milliards de dollars. - VNA