dimanche 20 août 2017 - 05:49:35

Une fillette surdouée pour les chants giao duyên

Imprimer

Yên Nhi a sept ans et habite à Hô Chi Minh-Ville. Elle est devenue célèbre grâce à sa voix unique, appropriée pour l’interprétation de chants giao duyên, un genre musical qui oscille entre le don ca tài tu (chant des amateurs du Sud) et les chansons folkloriques vietnamiennes.

Les vidéos de la petite Yên Nhi ont rapidement atteint les 50.000 vues sur Youtube. Et le nombre d’internautes qui souhaitent avoir ses coordonnées ainsi que des informations la concernant ne cesse d’augmenter. Une réalité qui se vérifie facilement : tapez les mots «Yên Nhi tân cô giao duyên» sur Google et en 0,22 seconde, 2.780.000 résultats apparaissent. Yên Nhi chante remarquablement bien pour son âge. Surtout qu’elle n’est pas issue d’une famille de chanteurs. Elle s’intéresse particulièrement au don ca tài tu, un art reconnu par l’UNESCO comme patrimoine immatériel du monde et à priori réservé aux adultes.

Une surprise pour le milieu artistique

Elle compte déjà un bon répertoire à son actif. Grâce à sa voix prodigieuse, Yên Nhi n’a aucun problème à reprendre de grands classiques. Par exemple la chanson Cho moi (Nouveau marché) du compositeur Trong Nguyên, souvent interprétée avec succès par les artistes Thanh Kim Huê et Trong Huu, ou Cô gai ban sâu riêng (La vendeuse de durian), du compositeur Viên Châu, interprétée par l’artiste Lê Thuy, et encore Em bé quê (La jeune fille campagnarde) de Quê Chi, interprétée par les artistes Minh Vuong et Thanh Kim Huê.

Sa voix est appréciée par les artistes confirmés du cai luong (théâtre rénové), notamment l’humoriste Van Huong. «Personne de son âge n’égale ses performances. Elle respecte parfaitement les rythmes et les standards en vigueur», estime Van Huong. Ngoc Mai, artiste et membre du jury du Prix Bông lua vàng (Épi de riz d’or) de la Radio de Hô Chi Minh-Ville, l’a largement complimentée. Elle aimerait que cette enfant prodige la rejoigne en province pour se produire lors de spectacles donnés en faveur d’activités humanitaires.

Nguyên Công Son, chef du comité de direction du théâtre Sen Hông, a également fait l’éloge de la talentueuse Yên Nhi. Tout comme l’animateur Thanh Bach. «C’est la plus jeune artiste qui participe à la cérémonie en hommage à la Journée de commémoration des ancêtres du théâtre 2014», souligne ce dernier. L’artiste Thanh Kim Huê, qui chante en duo avec Yên Nhi, affirme que son talent est «rare, en particulier ses aptitudes pour le +tân cô giao duyên+(la combinaison des extraits du cai luong, la musique moderne et le don ca tài tu). Ce genre de théâtre est très exigeant, même pour des artistes chevronnés. À son âge, je ne pouvais pas chanter aussi bien qu’elle. Si elle s’entraîne dur, elle deviendra sans aucun doute une brillante chanteuse».

En admiration devant sa voix, l’artiste Thanh Kim Huê a composé pour Yên Nhi une chanson intitulée Dua con vào lop (Emmener mon enfant à l’école). Les deux artistes l’ont interprétée ensemble lors d’un programme retransmis en direct à la Télévision de Long An (Sud).

Un agenda bien rempli

Son oncle a soumis un dossier à l’organisme compétent pour la défense de la propriété intellectuelle de Yên Nhi. Ses chansons pourraient servir de musique d’attente téléphonique afin de sensibiliser les jeunes au respect de leurs parents et les inciter à la recherche dans leurs études. Deux mois après son apparition au Théâtre de l’armée du Sud, Yên Nhi a continué à se produire dans de grands théâtres de Hô Chi Minh-Ville : aux Théâtres Sen Hông et Bên Thành, au studio Nam Quang, et à la foire de l’agriculture au parc Lê Van Tam…

De plus, elle a été invitée à des expositions à Cân Tho, Soc Trang (Sud), lors de la cérémonie d’inauguration de l’usine de séchage des produits agricoles Ecofarm, à Long An (Sud), ainsi que dans le cadre de représentations artistiques pour les ouvriers à Dông Nai. Le 14 novembre dernier, Yên Nhi a participé à un spectacle spécial au Théâtre 126, un centre réunissant des vedettes vietnamiennes. Sa voix a fait «mouche» sur la plupart des spectateurs. À chaque fois qu’elle descendait ou montait d’un ton, des applaudissements nourris s’élevaient de la salle. Lê Thi Hang a partagé son admiration après le spectacle diffusé sur la chaîne de la Télévision de Long An, où Yên Nhi était présente : «Je suis partie de Câu Voi pour venir écouter et découvrir cette surdouée !»

À l’heure actuelle, le Centre culturel de la ville étudie son dossier afin de lui accorder une bourse consacrée aux jeunes talentueux, remise par l’Union des jeunes communistes Hô Chi Minh. -CVN/VNA
Vos commentaires sur cet article ...
Autres