La vice-présidente de la Confédération général du Travail du Vietnam, Nguyên Thi Thu Hông (1er rang, 2ème en partant de la droite) lors de sa visite de travail en République de Corée. Photo: TA

Hanoi (VNA) - Une délégation de la Confédération générale du Travail du Vietnam, conduite par la vice-présidente Nguyên Thi Thu Hông, effectue du 25 au 30 juin, une visite de travail en République de Corée, à l'invitation de la Confédération syndicale de la République de Corée (FKTU).

Lors de l’entretien avec les dirigeants de la FKTU, les deux parties se sont informées des résultats remarquables du mouvement des ouvriers, ainsi que des activités syndicales des deux pays.

Elles ont convenu de renforcer les relations bilatérales entre les deux secteurs syndicaux.

À cette occasion, Nguyên Thi Thu Hông a proposé à la partie sud-coréenne des mesures pour intensifier la convention de coopération dans la protection des travailleurs vietnamiens résidant en République de Corée, la protection du droit de travail et droit de l’homme des travailleurs migrants, l’assistance ​aux femmes vietnamiennes mariées en République de Corée, ce pour renforcer les relations de coopération et d’amitié entre les deux pays, notamment entre leurs deux organisations syndicales.

La délégation vietnamienne a visité le Centre d’assistance aux travailleurs étrangers en République de Corée, présidé par des cadres vietnamiens. La vice-présidente de la Confédération générale du Travail du Vietnam, a affirmé que celle-ci et la FKTU aideraient ce Centre à accomplir sa mission. Après cette visite, elle travaillera avec le Département de gestion des travailleurs vietnamiens à l’étranger pour faire connaître ce Centre et la FKTU aux travailleurs vietnamiens avant leur départ en République de Corée.

Lors de sa visite en République de Corée, elle a également travaillé avec l’organisation syndicale de la ville de Masan, rendu visite à l’entreprise sud-coréenne SeAH. Il s’agit d’une entreprise de premier rang mondial dans la production d’acier de haute technologie. Elle a proposé aux dirigeants de celle-ci d’ouvrir une filiale avec plus de 500 travailleurs à VungTàu (au Sud du Vietnam) et de leur faire bénéficier des régimes de travail comme en République de Corée.

Nguyên Thi Thu Hông a également travaillé avec le Fonds sud-coréen de développement du travail afin de discuter des mesures visant à réunir les travailleurs vietnamiens en République de Corée et les protéger. -NDEL/VNA