Hô Chi Minh-Ville (VNA) - Créée il y a plus d’un mois au stade de la 7e région militaire, à Hô Chi Minh-Ville (Sud), la classe «J’ai gagné en maturité» rencontre un franc succès. Ici, les enfants sont plongés dans le quotidien d’un sportif. Au menu : football, basket-ball, danse contemporaine ou natation.
 
Les enfants prennent leur entraînement à cœur. Photo : NVCC
 
Un peu plus d’un mois après son inauguration, la classe «J’ai gagné en maturité» du couple de sauteurs en hauteur Nguyên Duy Bang - Nguyên Thi Ngoc Tâm est d’ores et déjà un succès, au regard de l’accueil enthousiaste des enfants comme de leurs parents. Ici, les disciplines enseignées permettent de stimuler les compétences physiques, indispensables pour pouvoir se débrouiller dans la vie.

«Pour moi, la classe est une chose merveilleuse, quasi miraculeuse. Je suis initié à des activités avec des sportifs et des entraîneurs de talent», souligne Nguyên Ngô Nhât Quang, domicilié dans le 3e arrondissement de Hô Chi Minh-Ville. Et de poursuivre : «Je suis ravi de pouvoir de vivre cette toute nouvelle expérience de sportif. C’est la première fois que je me retrouve séparé de ma famille. Mais cela ne me fait pas peur !».

Le physique pour le mental

Sa mère, elle, est ravie : «En seulement deux semaines, mon fils a perdu 3,5 kg. Mais ce n’est pas le plus important pour moi. Le plus intéressant, c’est qu’il a beaucoup gagné en maturité. La classe lui a permis d’améliorer ses capacités à surmonter les difficultés, de développer son indépendance et son sens de la responsabilité envers la famille».

Nguyên Thi Ngoc Tâm est l’initiatrice de cette classe d’un mois dans la peau d’un sportif. L’idée lui est venue suite à des conversations avec des parents d’élèves, car à chaque fois, ce sont les mêmes questions qui reviennent : «Comment faire pour que mes enfants perdent du poids ?», «Comment faire pour que mes enfants s’épanouissent pleinement, notamment sur le plan physique ?», «Comment faire pour éviter de voir notre progéniture se retrouver la tête (et les doigts) plongés des journées entières dans les jeux vidéo ?». En effet, pendant les vacances, de nombreux élèves restent cloîtrés chez eux à abuser de la télé, à jouer à l’ordinateur, à converser avec des amis sur les réseaux sociaux et à «bricoler» sur les Smartphones et autres tablettes.
 
Les apprentis sportifs lavent leurs vêtements après l’entraînement. Photo : NVCC

«Je veux créer des classes pour stimuler la forme physique des enfants, tout en renforçant les compétences de (sur)vie, mais aussi liées au savoir-vivre. C’est ainsi que l’idée de créer la classe J’ai gagné en maturité a germé. Elle est inspirée de mon passé de jeune sportive. En ce temps-là, lorsque l’on s’engageait dans cette voie, on devait tout faire : le ménage, la cuisine, la lessive, les courses…», confie Ngoc Tâm.

Des activités ludiques et pratiques

La classe a lieu tous les jours du lundi au vendredi, de 07h00 à 18h30. Et les enfants n’ont pas le temps de s’ennuyer : initiation aux arts martiaux, au football, au basket-ball, à la natation… mais aussi lessive. Un bol d’air salvateur pour ces jeunes plus habitués aux écrans de télévision et autres smartphones, et qui a pour effet de rendre les enfants plus dynamiques et disciplinés.

Une fois par semaine, Ngoc Tâm emmène les enfants dans un marché local. Elle les aide à choisir les poissons, les légumes et les fruits. «Cette activité vise à permettre à mes élèves de savoir le rôle de la nutrition, l’un des trois éléments essentiels pour le développement des aptitudes physiques des enfants. Tous mes élèves suivent un régime alimentaire individualisé parfaitement équilibré», dévoile-t-elle.

En effet, avant de participer à la classe, les enfants ont été amenés au Centre de nutrition de Hô Chi Minh-Ville pour une évaluation globale, après quoi les experts ont recommandé un régime alimentaire spécifique pour chaque individu. Car devenir le plus grand possible est le nouveau leitmotiv des parents vietnamiens. Cela passe par l’activité physique mais aussi par une alimentation saine.

«Quelques élèves ont pleuré et voulu abandonner après les premiers jours, car ils avaient de grosses courbatures en faisant du sport. Nous avons donc proposé quelques activités, sous un mode ludique», explique Nguyên Phuc Doan, l’un des entraîneurs de la classe. Selon lui, même si à la fin de la journée, les enfants sont exténués, les parents sont en règle générale très satisfaits de constater les changements positifs liés à ces activités, avec une vitalité et une vivacité retrouvées.

Perfectionniste, Ngoc Tâm a aussi invité quelques amis diplômés de l’Université de pédagogie de l’éducation physique et des sports pour enseigner.

Au final, les élèves sont repartis avec des souvenirs impérissables, qui les motiveront à bien commencer une nouvelle l’année scolaire. Nul doute que la classe «J’ai gagné en maturité» est une bonne option pour les parents inquiets à l’idée de voir leurs enfants se morfondre pendant les vacances. – CVN/VNA