lundi 21 août 2017 - 11:52:28

Une Australienne aux côtés des enfants défavorisés

Imprimer

En 18 ans de présence au Vietnam, l’Australienne Trish Franklin, 62 ans, a déployé de nombreuses activités philanthropiques dans le cadre de son ONG Loreto Vietnam-Australie Programme (LVAP). Au cœur de son action : les écoliers handicapés et les enfants des régions démunies.

«Oh, Mme Trish arrive!», se sont exclamés les quelque 300 élèves de l’école primaire Lê Thành Phuong, quartier de Xuân Phu, chef-lieu de Sông Câu, province de Phu Yên (Centre), quand ils ont reconnu la directrice exécutive de la LVAP et ses confrères venus assister, fin décembre dernier, à la cérémonie d’inauguration de leur nouvelle salle de lecture.

Financée à hauteur de 154 millions de dôngs par la LVAP et de 120 millions de dôngs par le Comité populaire du chef-lieu de Sông Câu, la bibliothèque de l’école primaire Lê Thành Phuong a fait peau neuve. En plus de nombreux ouvrages nouveaux, elle a été équipée d’ordinateurs et d’une imprimante.

À Phu Yên, la LVAP déploie depuis septembre dernier et jusqu’en mai prochain un projet de soutien à 125 élèves handicapés de l’école Niêm Vui (Joie), pour prendre en charge leur frais de cantine. Budget : plus de 195 millions de dôngs. Dans cette même école, la LVAP a financé la construction d’une salle d’informatique dotée de 10 ordinateurs, pour un montant total de 100 millions de dôngs, ainsi que la réfection de plusieurs salles de classe, l’achat d’équipements didactiques… à hauteur d’environ 500 millions de dôngs.

Autres actions dans cette province : la construction de l’école maternelle de Son Thành Dông, district de Tây Hoà (près de 1,5 milliard de dôngs) et de celle de Xuân Thành, bourg de Sông Câu (2,3 milliards de dôngs). La LVAP est en train de rechercher des capitaux venant d’organisations et de mécènes privés pour mettre en chantier l’école maternelle de Son Thành Tây, district de Tây Hoà.

“Je suis très attachée à ce pays”

Née dans l’État de Victoria, Mme Franklin a débarqué au Vietnam en 1992 dans un but touristique. Elle a été particulièrement touchée par la situation des enfants handicapés ou SDF. De retour dans son pays natal, elle a décidé de réorienter ses études dans l’action sociale. Elle a décroché un certificat de pédagogie à l’Université de Cambridge (Grande-Bretagne) dans l’enseignement de l’anglais.

Après des préparatifs minutieux, en 1995, elle est revenue au Vietnam dans le cadre d’un programme de l’Association australienne des volontaires internationaux pour donner gratuitement des cours d’anglais à des enfants démunis du 4e arrondissement à Hô Chi Minh-Ville, puis a participé à d’autres activités philanthropiques. Deux ans plus tard, elle a fondé l’ONG LVAP dont la mission est d’aider les enfants défavorisés à aller à l’école dans les meilleures conditions possibles.



Mme Franklin (assise, au centre) entourée d’enfants vietnamiens.
Photo : CTV/VNA

Mme Franklin et ses confrères de LVAP, assistés de généreux donateurs du Vietnam et d’Australie, ont réalisé des centaines de programmes caritatifs, dans des domaines aussi divers que l’enseignement de l’anglais, la formation professionnelle, le savoir-vivre, l’achat d’équipements didactiques et sportifs, de vélos, d’instruments de musique, la construction de salles de classe… Plus de 20.000 enfants ont bénéficié directement de ces programmes. À quoi s’ajoute le soutien à la formation d’enseignants d’écoles pour enfants défavorisés et/ou handicapés à Phu Yên, Hô Chi Minh-Ville et d’autres localités du delta du Mékong (An Giang, Tiên Giang et Cà Mau).

Lorsque l’on demande à Trish Franklin pourquoi elle est particulièrement attachée aux enfants vietnamiens, elle confie : «Après de nombreuses années passées au Vietnam, je trouve que le pays est beau et ses habitants hospitaliers, sincères. Les enfants sont polis et studieux quelle que soit leur situation. C’est la raison pour laquelle je suis très attachée à ce pays».

«Mme Franklin est aimée de tous, notamment des enfants parce qu’elle est sociable et sincère. J’espère que cette année, la coopération entre la LVAP et la province de Phu Yên continuera d’être élargie avec davantage de projets, de programmes, avec des résultats meilleurs, en faveur des écoliers démunis ou handicapés», a conclu le président de l’Union des associations d’amitié de la province de Phu Yên, Ngô Van Quy. - VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres