vendredi 18 août 2017 - 00:31:59

Un vice-PM demande de renforcer la sécurité routière

Imprimer

Le vice-Premier ministre Nguyên Xuân Phuc, président du Comité national chargé de la sécurité des transports a présidé samedi matin à Hanoi une vidéo-conférence avec des responsables des comités populaires des différentes provinces et villes du pays.

La commercialisation des véhicules, leur enregistrement et leur contrôle technique devront être passés au crible.

Le ministère de la Sécurité Publique, la police de la route et le Comité national chargé de la sécurité des transports doivent définir clairement leurs rôles et leurs responsabilités, a-t-il déclaré lors de la conférence destinée à déployer la directive du Premier ministre sur la réduction des accidents de la route.

Il faut sévèrement sanctionner les chefs des comités chargés de la sécurité des transports dans les localités où se produisent régulèrement des accidents de la route et prendre des mesures énergiques pour mieux assurer la sécurité des transports, a-t-il souligné.

Nous devons fermer toutes les auto-écoles et tous les centres de contrôle technique qui qui ne suivent pas les règles, mais aussi sanctionner les conducteurs et les entreprises en cas d’infraction au code de la route, a encore indiqué le dirigeant vietnamien.

Le vice-Premier ministre Nguyên Xuân Phuc a aussi demandé aux localités d’élaborer des plans et de prendre des mesures concrètes et énergiques pour améliorer la sécurité routière.

Lors de l'"Année de sécurité routière 2012", le nombre d'accidents a diminué de près de 17 %, avec 14 % de morts et de 20 % de blessés en moins qu'en 2011. De nombreux points d'engorgement du trafic dans de grandes villes, notamment à Hanoi, ont été supprimés.

Pour atteindre l’objectif de réduire de 5% à 10% le nombre d'accidents, de morts et de blessés cette année, les ministères et branches concernés de même que les localités devront renforcer l’efficience de leurs activités sur le terrain. -VNA
Vos commentaires sur cet article ...
Autres