Le nombre d’automobiles vendues sur le marché national devrait dépasser les 300.000 unités sur l’ensemble de cette année.

Hanoi (VNA) - Fin novembre 2016, la commercialisation de voitures au Vietnam a dépassé les 271.000 unités, soit une croissance de 26% sur un an. À la fin de cette année, pour la première fois, le marché automobile atteindra la barre des 300.000 voitures.

Les ventes de voitures neuves au Vietnam ont connu une hausse record de 86 % en variation annuelle entre janvier et novembre, avec 271.123 véhicules vendus, selon une annonce récemment publiée par l'Association des constructeurs automobiles du Vietnam (VAMA).

Concernant leur origine, 205.355 véhicules ont été fabriqués ou assemblés au Vietnam, soit une progression de 33% sur un an, et 65.768 autres sont des importations. Fin 2016, la commercialisation de voitures au Vietnam devrait atteindre les 300.000 unités pour la première fois. Ce volume est totalement en dehors des prévisions de VAMA. Selon les données du Département général des Douanes, de janvier à la mi-novembre, 2,5 milliards de dollars ont été consacré à l’importation de voitures au niveau national, soit un recul de 500 millions de dollars en glissement annuel.

Le marché domestique poursuivra sa lancée en 2017
 
En novembre dernier, les ventes ont atteint le pic de l’année avec 28.442 unités, dont 21.960 assemblées et 6.480 importées. Cette tendance était prévue depuis l’entrée en vigueur le 1er juillet 2016 de la taxe sur la consommation spéciale sur les véhicules de moins de 1,5 litre, qui est passée de 45% à 40%.

Cependant, celle sur les véhicules de 3 à 4 litres est montée à 90%, de 5 à 6 litres, à 130%, et de plus de 6 litres, à 150%. Ces nouveaux taux de taxation frappant les véhicules finis importés a entraîné une hausse des prix sur le marché domestique et une nette chute des importations sur le court terme, car la majorité des importations au Vietnam sont des véhicules de plus de 2,5 litres.

Selon les prévisions, le marché vietnamien poursuivra sa lancée en 2017 grâce à la baisse de la taxe d’importation des voitures originaires des pays de l’ASEAN, dont le taux passera de 40% à 30% en 2017, pour une suppression en 2018. Le Vietnam est estimé à présent comme l’un des trois marchés de forte croissance dans le Sud-Est asiatique, outre l’Indonésie et les Philippines. -CVN/VNA