Le projet de centre commercial, bureautique et résidentiel au 8B, rue Lê Truc, arrondissement de Ba Dinh, à Hanoi, a fait des vagues après que l’opinion publique s’est interrogée sur son envergure et ses manquements éventuels aux règles.

Le ministre et chef du Bureau gouvernemental Nguyên Van Nên, à la conférence de presse du gouvernement, jeudi à Hanoi. Photo: VGP

"Le 24 septembre, lorsque la presse locale commençait à en parler, le Premier ministre Nguyên Tân Dung a demandé au comité populaire de la ville de Hanoi de diriger et coordonner, avec ministère de la Construction et les organismes concernés, le contrôle de l’exécution des règles sur la gestion de l’aménagement architectural et de l’investissement dans la construction du projet, et de faire un rapport au Premier ministre dans le courant du mois de septembre", a déclaré à la presse le ministre, chef du Bureau du gouvernement Nguyên Van Nên.

"Le 30 septembre, le bureau du gouvernement a reçu un rapport du comité populaire municipal de Hanoi. […] Le comité populaire municipal de Hanoi s’est dépêché de créer une déégation de contrôle, de rendre sa conclusion préliminaire et de publier les fautes découvertes, d’en évaluer le degré et avancer les mesures de traitement", a-t-il indiqué.

Le projet de centre commercial, bureautique et résidentiel ​au 8B, rue Lê Truc, Hanoi Photo:  VnExpress.

Dans son rapport, le comité populaire municipal de Hanoi a confirmé la légalité foncière du chantier comme son option d’investissement adoptée, mais mis en cause les infractions commis lors de l’exécution des travaux, notamment en termes de superficie et de hauteur du projet.

Les inspecteurs de la construction avaient verbalisé ces infractions à plusieurs reprises et demandé au maître d’investissement de suspendre les travaux du projet qui se poursuivait. L’ouvrage a fait 69 mètres, soit environ 16 mètres supérieures à sa hauteur permise, ou l’équivalent de 5 étages.

"On a aussi appris dans la presse que le maître d’investissement a réagi aux conclusions tirées par le comité populaire municipal de Hanoi, en plaidant de nouveau sa cause", a poursuivi le ministre Nguyên Van Nên.

"Nous allons proposer au Premier ministre d’examiner soigneusement cette affaire. Si besoin est, le Premier ministre va mettre en place une délégation d’inspection pour faire toute la lumière sur cette affaire avant de prendre des mesures de sanction", a-t-il fait savoir. - VNA