L'étudiant Vo Truong Giang a remporté le prix Loa Thành pour ses plans d’un futur centre culturel à Ly Son. Crédit photo : vnexpress.net
 

Hanoi (VNA) - Le jeune Vo Truong Giang a remporté le prix Loa Thành pour ses plans d’un futur centre culturel à Ly Son. Ce concours récompense le meilleur projet de fin d’études des étudiants en architecture, et offre un tremplin inédit pour démarrer la carrière.

Vo Truong Giang, étudiant à l’Université d’architecture de Hô Chi Minh-Ville, peut avoir le sourire. Son projet de fin d’études, dédié à l’élaboration d’un centre culturel sur l’île de Ly Son, a raflé le premier prix du concours d’architecture Loa Thành, réussissant ainsi à se démarquer des milliers d’autres candidatures.

Les images en 3D des toits en bambou ont su titiller l’imagination des visiteurs, qui tantôt croyaient entrevoir des vagues, d’autres un bateau, ou encore une baleine, l’animal sacré des pêcheurs.

Au sein du centre, un espace est dédié spécifiquement à l’affichage et la présentation de documents, photos, et autres objets de souvenir commémorant la souveraineté maritime vietnamienne, et mettant également en valeur la tradition de la flottille de l’archipel de Hoàng Sa. Des morceaux d’histoires pour aider les visiteurs et les jeunes générations à mieux comprendre les racines de Ly Son, une mission que le jeune architecte tient particulièrement à cœur. «Étant un enfant de Quang Ngai, je veux exprimer ma reconnaissance à ma province d’origine», partage Vo Truong Giang. «Après les visites à Ly Son, je trouve que les locaux manquaient d’un espace pour améliorer leur vie spirituelle, et présenter aux touristes l’histoire et les particularités culturelles de leur île», poursuit-il.

Savoir s’inspirer des techniques locales

Selon le jury, Vo Truong Giang a élaboré son plan avec minutie, et il a su présenter de manière limpide l’initiative et ses intentions. Le jury a particulièrement apprécié les recherches du jeune architecte sur la vie quotidienne des habitants pour notamment trouver et sélectionner les meilleurs matériaux tout en créant des espaces adaptés à leurs besoins. "Cependant, le jeune homme devra approfondir davantage ses recherches sur la solidité et la sécurité afin de renforcer la faisabilité des plans", soulignent les jurés.

Le bambou et la pierre sont les deux matériaux principaux de l’ouvrage, qui en plus est couvert par un toit en chaume. De nombreuses personnes avaient exprimé leurs doutes sur la solidité de l’ouvrage du fait que l’île de Ly Son fait  toujours face à des tempêtes.

«Lors de l’élaboration des plans, j’ai étudié la façon dont les habitants de Ly Son construisent leurs maisons. J’ai donc dressé un toit qui facilite la circulation du vent, lui évitant dès lors d’être soufflé», explique Vo Truong Giang. «Sur celle île, les ouvrages bétonnés subissent également la corrosion. Cependant, le bambou, un matériau à bas prix, s’adapte bien aux conditions climatiques de la localité après évidemment un traitement pour renforcer sa solidité», souligne-t-il.
Vo Truong Giang rêve que son projet se matérialise un jour. «Je suis très heureux de recevoir le Prix Loa Thành, qui marque un jalon important dans ma carrière. Ce prix m’encourage à poursuivre mes efforts», conclue-t-il. -CVN/VNA