Hanoi (VNA) - Si la franchise connaît depuis quelques années un développement fulgurant au niveau mondial, elle est une nouvelle tendance au Vietnam. Les nombreux avantages qu’offre le commerce en réseau, commencent à séduire de plus en plus d’entreprises vietnamiennes.

Le Vietnam est d’un grand intérêt pour les franchiseurs. Photo: CVN

En 10 ans, quelque 200 enseignes se sont implantées au Vietnam. Au lendemain de la crise financière mondiale de 2009, de nombreuses grandes marques nord-américaines, européennes et australiennes ont accéléré leur développement international et le Vietnam, avec ses presque 92 millions d’habitants, est devenu un marché très convoité.

Les franchises les plus présentes sur le sol vietnamien sont issues du secteur agro-alimentaire et de la mode, à l’instar de McDonald's, Lotteria, Goloria Jeans Coffees, Lee’s Sandwiches, Jollibee, KFC, Coffe Bean & Tea Leaf, Bread Talk, Pizza Hut... Le luxe est aussi présent avec Louis Vuitton, Gucci ou encore CK.

 «Ce n’est que le début d’une forte vague. La concurrence sera difficile quand de plus en plus d’entreprises vietnamiennes participeront au même réseau de vente», a estimé l’économiste Ngô Hiêp.

Certaines grandes marques vietnamiennes ont tiré leur épingle du jeu et sont elles mêmes devenues franchiseuses. C’est le cas de Coffee Highland, une enseigne développée par le group Trung Nguyên qui dispose aujourd’hui  de 1.200 points de ventes au Vietnam et à l’étranger.

Parmi les franchises les plus connues au Vietnam, on trouve Lotteria, McDonald’s, KFC, Pizza Hut, Starbucks ou encore Subway. Photo : CVN

Selon Nguyên Phi Van, une spécialiste en franchise, le développement, au Vietnam, des franchises internationales devrait se poursuivre dans les trois ans à venir. Les entreprises vietnamiennes devraient profiter de cette tendance pour développer leur propre réseau. Pour réussir en tant que franchiseur, il ne suffit pas de choisir une marque notoire, il faut aussi savoir transmettre son savoir-faire et proposer aux futurs franchisés des méthodes de gestion et de recrutement éprouvées. 

«La première condition à remplir pour devenir  franchiseur est de développer une marque forte», a déclaré Nguyên Khac Trinh, responsable de la société électromécanique et commerciale Phuong Linh, reconnue parmi les 160 marques vietnamiennes les plus connues.

«Nous sommes à l’heure de la quatrième révolution industrielle, nous devons profiter de ses retombées pour avancer. Dans l’immédiat, nous allons acheter des équipements les plus récents nous permettant  d’améliorer la qualité de nos produits et d’en réduire le coût», a-t-il fait savoir.

A l’heure de la libéralisation du commerce, la franchise est un axe stratégique à envisager. Les entreprises vietnamiennes devraient penser à ce système de collaboration pour donner une nouvelle dimension à leur développement, se diversifier ou s’ouvrir à de nouveaux marchés.  – VOV/VNA