Afin d’améliorer la qualité des oeufs, et notamment d’augmenter la quantité d’oméga-3, Nguyên Duy Thiên Ân a décidé d’installer huit enceintes acoustiques afin que ses 5.000 poules écoutent des symphonies 12 heures durant par jour.

Lorsqu'on arrive dans la ferme Minh Ân, district de Tra ng Bom , province de Dông Nai (Sud), on est d’abord surpris par l’ambiance locale. Grâce à un système de refroidissement, la chaleur caniculaire devient immédiatement bien plus supportable, les températures chutant à 25-26°C. Mais le plus étonnant pour le passant, c'est l’impression de se retrouver dans une salle de concert grâce aux huit enceintes diffusant de la musique classique dans tous les bâtiments, par-dessus les caquètements des 5.000 poules, conférant à ce lieu a priori relativement paisible les caractères d’une étrange symphonie.

«Chaque jour, les poules écoutent du Mozart et du Beethoven en boucle de 05h00 à 17h00. J’ai déjà essayé la pop et le rock, mais cela ça ne va pas. Les poules sont un peu hagardes après avoir écouté cette musique», explique Thiên Ân . Selon lui, les résultats d’un tel gavage musical sont réels, " la quantité d’oméga-3 des oeufs a cru de 5% à 6 % avec cette technique".

Apprendre et mettre en pratique 


Ces poules donnent des œufs ayant une teneur supérieure en oméga-3.

Tout a commencé il y a plus d'un an lorsque Thiên Ân a connu un remarquable succès avec son mémoire de fin d’études universitaires en biotechnologies, consacré au rapport entre alimentation et teneur en oméga-3 des œufs de poules. Pour faire cette recherche, il lui a fallu élever 35 poules en laboratoire qu’il a observé durant quatre mois. «Cela a été pour moi d’une période de travail continu, y compris en déjeunant dans le laboratoire aux côtés de ces poules», se rappelle-t-il.

En suite de cette recherche réalisée au sein de l’Institut de biologie tropicale, Thiên Ân , étudiant de l’Université de Van Lang, a décidé de mettre son projet de laboratoire à exécution afin de des œufs de forte teneur en oméga-3. Il a emprunté près de 2 milliards de dôngs pour créer en octobre 2012 l’EURL Omega Minh Ân, puis acheter 5.000 poules.

Après contrôles de qualité de l’Office de gestion de qualité des produits aquatiques agricoles et sylvicoles de Dông Nai, ses œufs ont reçu leur autorisation de commercialisation sur le marché.

Ce succès a offert à Nguyên Duy Thiên Ân l’opportunité de bénéficier une bourse d’études en France en biotechnologies. Mais à 23 ans, il a préféré rester au Vietnam pour faire de l'élevage intensif de poulets et vendre des œufs riches en oméga-3. S’agissant de ce choix d’études, ce jeune patron ne cache pas son absence de regrets : «Je suis très content de mes recherches, et mon bébé se développe bien»

Œufs ayant le teneur d’oméga-3 


Actuellement, cette ferme produit mensuellement près de 120.000 œufs qui sont stérilisés à l’ozone et aux ultraviolets avant conditionnement.

Afin de produire des œufs ayant une teneur supérieure en oméga-3, Thiên Ân prépare une alimentation spéciale à base de grains, d’huiles essentielles et d’huile de foie de morue, et d’algues maritimes.

Actuellement, cette ferme produit mensuellement près de 120.000 œufs qui sont stérilisés à l’ozone et aux ultraviolets avant conditionnement. Ces œufs «oméga-3» sont vendus plus cher que les autres, près de 5.000 l’œuf au lieu de 3.500 dôngs.

«Dans les temps à venir, j’envisage de créer de nouvelles fermes identiques afin de mieux répondre à la demande sur le marché qui se développe», affirme Nguyên Duy Thiên Ân. - VNA