mardi 25 juillet 2017 - 05:35:37

Un documentaire sur l’agent orange projeté au siège du Sénat américain

Imprimer

Washington (VNA) – "Chau, beyond the lines", un documentaire de la réalisatrice Courtney Marsh sur les conséquences de l’agent orange/dioxine au Vietnam, a été projeté mercredi 28 juin au siège du Sénat américain à Washington.
 
Un documentaire à voir : "Chau, beyond the lines", une émouvante histoire d’un adolescent victime de l’agent orange aux prises avec la réalité de son rêve de devenir un jour peintre. Photo : beyondthelinesfilm
 
Réalisé pendant 7 ans, de 2007 à 2014, ce documentaire de 34 minutes raconte l’histoire de Lê Minh Châu, né en 1991, contaminé par l’agent orange qui poursuit, contre vents et marées, son rêve de devenir peintre.

"Chau, beyond the lines" (Chau, au-delà des lignes) avait été primé au Festival du film Austin 2015 et au Festival du film des États-Unis 2015. Le film a raflé l’Oscar du meilleur court métrage documentaire lors de la 88e édition des Oscars en 2016.

Prenant la parole à cette occasion, le sénateur Patrick Leahy a affirmé poursuivre son soutien vigoureux aux relations américano-vietnamiennes, y compris la coopération bilatérale pour remédier aux conséquences de la guerre et de l’agent orange au Vietnam.

Il a rappelé ses souvenirs indélébiles de voir de ses propres yeux la vie des victimes des bombes et mines datant de la guerre, de l’agent orange au Vietnam, lors d’une visite au pays avec sa femme, voyage qui a fait selon lui changer ses idées et galvanisé sa volonté de poursuivre son soutien aux victimes vietnamiennes.

Entre 1961 et 1971, l’aviation américaine a déversé sur les forêts du pays environ 80 millions de litres de produits chimiques, dont 61% était de l’agent orange, un puissant herbicide qui contenait de la dioxine à haute dose. Le dommage causé à l’environnement a été immense et extrêmes furent les dommages corporels infligés.

Selon l’Association des victimes de l’agent orange/dioxine du Vietnam (VAVA), plus de 150.000 victimes de la deuxième génération d’après-guerre, 35.000 de la troisième génération, 2.000 de la quatrième génération, le pays compte plus de 4,8 millions de personnes directement exposées au défoliant, dont 3 millions en subissent encore les séquelles. 

Le sénateur Patrick Leahy a fait savoir qu’il continuerait de mobiliser le Congrès américain et s’attendait à voir les victimes vietnamiennes de l’agent orange obtenir davantage d’attention de la part de l’opinion publique américaine.

Il a assisté à la séance de projection avec l’ambassadeur du Vietnam aux États-Unis, Pham Quang Vinh, la réalisatrice Courtney Marsh, le spécialiste de l’agent orange Charles Baily, la directrice exécutive du War Legacies Project Susan Hammond, et des officiels des départements d’Etat, et de la Défense américains. – VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres