Bouteilles en plastique, matériaux usés... ont été transformés en pot de fleurs. Photo: VNA

Hanoi (VNA) - L’idée de faire de terrains vagues des jardins suscite de plus en plus l’attention d’un grand nombre de personnes.

Tout le monde souhaite appliquer ce modèle afin de contribuer à amplifier la prise de conscience des citadins au regard de la protection de l’environnement.

En mars dernier, ce qui était une petite décharge d’ordures sauvage dans le quartier de Mai Dich, arrondissement de Câu Giây à Hanoi), est devenu un jardin.

Bouteilles en plastique, matériaux usés... ont été transformés en pot de fleurs, faisant de ces lieux un espace propre.

«J’y viens chaque jour pour admirer les fleurs et arroser les plantes. Un parfait moment de détente ! », confie Pham Ngoc Hô avant d’ajouter : «il est nécessaire que les autres quartiers en prennent exemple pour faire de même et profiter d’une atmosphère plus saine pendant les chaleurs de l’été».

Nguyên Thành Nam ne cache pas sa satisfaction : «L’idée de faire d’un terrain vague jonché d’ordures un jardin ne prend que quelques jours, le temps d’obtenir l’autorisation des responsables de la localité».

«Cette initiative a particulièrement contribué à une évolution de la vision de la population sur ce que signifie l’environnement. La plupart des gens acceptent de participer bénévolement à l’entretien de ces jardins et sont prêts à s’opposer à toutes activités contraires », partage Lê Bich Thao.

Protéger ensemble l’environnement

L’initiative de création de ces jardins revient à un groupe d’étudiants de l’Académie de journalisme et de la communication, après la participation de Dàm Thanh Tùng à un concours sur la protection de l’environnement. «Un modèle identique est prévu pour les autres localités afin de contribuer à la lutte contre la pollution de l’environnement», souligne-t-il avec intérêt.

Selon Nguyên Huu Tiên, directeur général de l’EURL d’environnement urbain de Hanoi, la capitale s’efforce au mieux de protéger l’environnement, et l’idée de ces étudiants est digne d’être récompensée, car sa mise en œuvre permet d’embellir la capitale comme d’améliorer son environnement. «Je souhaite que ce modèle soit multiplié afin d’amplifier la prise de conscience de tous sur ce qu’est, concrètement, de protéger l’environnement», souligne-t-il. -CVN/VNA