mardi 22 août 2017 - 04:57:19

Traite humaine : le Vietnam renforce sa coopération internationale

Imprimer

Le Vietnam s'est fixé comme objectif d'augmenter d'au moins 5% ses projets de coopération avec les autres pays et les organisations internationales dans le règlement des affaires de traite humaine et de réaliser tous les projets de coopération en la matière conformément au plan défini.

C'est ce qui a été annoncé lors d'une conférence sur la mise en oeuvre du projet de "Renforcement de la coopération internationale dans la prévention et la lutte contre la traite humaine".

Cette conférence a été organisée mardi matin à Hanoi par le Comité de pilotage de prévention et de lutte contre la criminalité, le Département général de la Police de prévention et de lutte contre la criminalité, et l'UNICEF.

Selon ce projet qui relève du Programme national d'action dans la prévention et la lutte contre la traite humaine pour la période 2011-2015, le Vietnam négociera et signera d'ici 2015 des accords de coopération bilatérale dans ce domaine avec au moins trois pays et territoires du monde.

Ce projet est réalisé dans l'ensemble des 63 villes et provinces du pays, notamment dans les localités frontalières, et celles possédant un aéroport ou un port international. Il prévoit en outre un renforcement des activités d'information pour l'étranger sur la prévention et la lutte contre la traite humaine menée au Vietnam.

Selon le Département général de la Police de prévention et de lutte contre la criminalité, la traite humaine évolue de jour en jour de façon complexe dans tout le pays, et plus particulièrement dans les localités limitrophes de la Chine, du Cambodge et du Laos. Depuis 2005, le pays a instruit 3.200 affaires impliquant 7.000 personnes victimes de traite humaine.

En mars dernier, le gouvernement a pris un arrêté guidant l’application de la loi sur la prévention et la lutte contre la traite humaine. Selon ce texte qui est entré en vigueur le 15 avril dernier, le gouvernement encourage les associations et individus à créer des établissements d’aide des victimes de traite humaine et prévoit l’octroi d’aides financières pour les établissements de protection sociale publics fondés dans ce but. - VNA

Vos commentaires sur cet article ...
Autres