Vue sur les petites sœurs de la montagne de l'eau.

Da Nang (VNA) - Entre Dà Nang et Hôi An (au Centre) se dressent 5 montagnes cabossées qui font face à la mer. Chacune d'entre elle est dédiée à un élément: ​l'eau, le feu, le bois, la terre et le métal. Une seule de ces montagnes est ouverte au public: Thuy Son, liée à l'eau.

Une végétation lascive s'y déploie et des grottes aux allures de cathédrales y sont naturellement apparues au fil des âges. Des sanctuaires, des pagodes, des cavernes et une vue imprenable pousse chaque jour des centaines de touristes et de pèlerins locaux à en gravir les marches abruptes.

La beauté s'offre à celui qui sait s’élancer

Aux pieds de Thuy Son, la plus réputée des montagnes de marbre, cerné par des vendeurs de statues et d'objets en tout genre, il vous faudra dores et déjà faire un choix. À gauche un ascenseur adossé à la roche, propre, moderne et transparent, vous épargnera un certain effort pour gagner l'imposante porte «Ong chon», première étape de ce périple. À droite un escalier de pierre fait de vieilles marches massives et inégales s'engouffre dans la végétation qui couvre presque intégralement la montagne. En suivant ce dernier, veillant a respecter un souffle régulier, vous pénétrerez sur une voie fraîche et ombragée, jalonnée de statues et de sculptures dédiées au Bouddha, aux dragons, et autres divinités hindoues. Tout ce qui doit être vu se dissimule, masqué par la verdure ou recroquevillé dans la roche. Ainsi, l'attention du visiteur s’affûte par crainte de manquer la moindre merveille. La porte Ong Chon ouvre une large perspective sur un panorama composé par l’immensité de la mer, la beauté nette de la plage de My Khê et un bout de Dà Nang, ville qui ne cesse de grignoter  la côte.

À cet endroit précis, les touristes déploient d'un coup sec leurs perches à selfie et figent leurs corps dans des poses bizarres. Derrière eux, dissimulé dans un recoin, un immense Bouddha de marbre repose sereinement à l'air libre, entouré par des gravures représentant les étapes de sa vie. Non loin, la pagode de pierre Xa Loi érigée en forme de tour domine les alentours. Toujours plus haut, le corps en sueur et le cœur batt​ant, après avoir exploré de nombreuses autres pagodes colorées, sanctuaires et tunnels sacrés, vous pourrez pénétrer dans les entrailles sonnantes de la cave de Huyên Không, une véritable cathédrale creusée dans la roche. Son entrée est gardée par les statues de deux fonctionnaires et miliaires mandarins, arborez donc votre plus charmant sourire.

À l’intérieur, une fine ouverture vers le ciel prodigue au lieu une atmosphère de sainteté silencieuse, éclairant légèrement ses parois sombres polies par le temps et ridées par la pluie. Ici, au milieu de sanctuaires hindouistes et confucéens, un guide nous explique qu'un hôpital avait été installé pendant la résistance contre les Américains.

Enfin, au sommet, un bain d'air frais. Le vent charrie des odeurs revigorantes d'iode vous purifiant de la tête aux pieds. Jetez un coup d’œil aux 4 petites sœurs de la montagne de l'eau, celle du bois, du feu, de la terre et du métal, saluez-les respectueusement, tournez sur vous-même pour balayer du regard une vue sans obstacle et redescendez sur terre avec précaution.

L'homme et la montagne

Faites de marbre et de calcaire, les 5 montagnes ont leurs origines liées à une mystérieuse légende. Jadis, un gigantesque dragon sortit de la mer et déposa un œuf sur la plage de Non Nuoc. 1000 jours et 1000 nuits plus tard, l’œuf éclot et laissa apparaître une jeune fille d'une indescriptible beauté. Les 5 fragments de l’œuf laissés là grandirent et devinrent les 5 montagnes que nous connaissons aujourd'hui. Le lieu possède une histoire aux multiples facettes. Spirituelle d'abord, puisque hindouisme, bouddhisme et confucianisme s'y côtoient harmonieusement. Les nombreuses pagodes datent principalement du 17e et 18e siècles mais c'est plus tôt, sous l​e royaume de Champa, que les 5 montagnes endossent un caractère divin. Aujourd'hui encore, moines et simples fidèles se rassemblent devant les pagodes ou dans les grottes pour prier avec ferveur, impassibles aux flux de touristes et aux flashs des appareils photos.

Ces 5 montages ont également revêtu un temps un aspect économique pour la région de par le marbre incrusté dans leurs roches. Mais aujourd'hui l'extraction y est interdite et les statues et objets vendus dans les villages avoisinants proviennent d​'autres provinces. Enfin, lors de leur lutte contre l’impérialisme, les Viet cong, ayant une connaissance parfaite du terrain, se fondaient dans les aspérités des montagnes de marbre pour mener des missions de reconnaissance, bénéficiant d'un point d'observation idéal sur le port et l’aéroport américains situés en contre-bas.

 

Depuis le sommet de la montagne, la vue sur Dà Nang et ses alentours est exceptionnelle.

Pour toutes ces raison, si par hasard vous comptiez vous élancer sur la route qui relie Dà Nang à Hôi An pensez a détacher quelques minutes votre regard de la mer qui bruisse sur votre gauche et à lever la tête de l'autre coté. Là, 5 roches aux allures mystiques vous contemplent et n'attendent qu'un mouvement de votre part pour vous dévoiler leurs mystères. -NDEL/VNA