Dans la province de Thua Thiên-Huê. Source: Internet

Sept projets d'une valeur de 641 milliards de dôngs (29,4 millions de dollars) ont été identifiés en tant que projets clé pour la restructuration de l'aquaculture et la conservation des ressources aquatiques de 2015 à 2020 dans la province de Thua Thiên-Huê.

Ils comprennent la mise en place de la réserve marine nationale Hai Van-Son Cha et de la réserve aquatique national Tam Giang-Cau Hai, la construction de ports de pêche et d’abris contre les cyclones, un projet pilote pour transformer les moyens de subsistance reposant sur la pêche des agriculteurs locaux en vue de supprimer les pratiques destructrices en leur enseignant des méthodes plus durables, ainsi qu’un plan de création d’une logistique de l'aquaculture et de la pêche pour 2020.

Les objectifs de Thua Thiên-Huê sont de moderniser les navires de pêche hauturière pour améliorer la compétitivité du secteur, de contrôler les pêches afin de limiter la surexploitation dans les zones lagunaires et côtières afin de protéger l'environnement et d’aider les pêcheurs à disposer de nouveaux moyens de subsistance d’ici à 2020.

La province continuera d'augmenter ses réserves aquatiques dans la lagune Tam Giang et d’impliquer la population locale dans leur gestion, a annoncé le vice-président du Comité populaire de Thua Thiên-Huê, Dinh Khac Dinh.

Plus de 3.000 hectares d'aquaculture de la lagune Tam Giang, district de Quang Diên, ont été pris en charge par 14 branches de l’association de pêche locale dans les communes de Quang Loi, Quang Thai, Quang Cong, Quang Ngan et de Quang Phuoc, ainsi que le bourg de Sia.

Le district de Quang Dien abrite désormais deux réserves aquatiques: Vung Me dans la commune de Quang Loi, et Con May dans la commune de Quang Ngan, lesquelles ont contribué à la reproduction des ressources aquatiques de la lagune Tam Giang.

Les réserves aquatiques de Vung Me, totalisant 40 hectares, sont gérées par 387 familles de la région. -CPV/VNA