Thua Thiên-Huê (VNA) - Si la province de Thua Thiên-Huê (Centre) possède de forts potentiels touristiques, elle ne les exploite pas tous. Une réforme est nécessaire pour renforcer le développement de son industrie sans fumée. 

La plage de Lang Cô est entourée des deux célèbres cols de Hai Vân et de Phu Gia. Photo : Huy Hùng/VNA/CVN

Lors d’un récent colloque sur le développement du tourisme sur le littoral du Centre septentrional, l’ensemble des voyagistes présents ont admis que le tourisme de certaines provinces de cette région, notamment Thua Thiên-Huê et Quang Binh, restait saisonnier.

En fait, les produits touristiques typiques dont disposent ces localités sont en faible nombre et «anciens». Il s’agit principalement de circuits culturels, historiques et patrimoniaux. Les routes ne conviennent pas à la circulation de grands cars. Les agences de Huê se concurrençant, le prix des chambres d’hôtel y est très bas, de même que les frais de restauration dans les établissements d’hébergement.

«Huê compte des sites célèbres comme la plage de Lang Cô, le Parc national de Bach Ma ou encore la lagune de Tam Giang, mais aucun investissement stratégique n’est effectué dans cette zone. Les dépenses en matière de promotion du tourisme restent limitées. Avec 1,5 milliard de dôngs par an, la promotion ne peut pas être bien faite», a déclaré Lê Dai Nam, directeur de la société Lu hành Viêt-Du lich Viêt Nam.

La province accueille chaque année 3,3 millions de touristes dont 1,7 million d’étrangers. Ceux qui viennent profiter de la mer n’en représentent que 6,6%. Et pourtant, Thua Thiên-Huê peut absolument faire de ses sites touristiques de grandes destinations répondant aux différents types de tourisme, de repos, de thérapie, de loisirs et de découverte.

Propositions et directions

Devant cette situation, le directeur général adjoint de l’Administration nationale du tourisme, Hà Van Siêu, a demandé aux provinces de la région d’étudier les changements à apporter, la création de nouveaux produits touristiques uniques et de qualité, ce afin d’attirer davantage les visiteurs, mais aussi de les faire rester plus longtemps. Toujours selon lui, la présentation du secteur devrait être prioritaire afin que les touristes connaissent mieux la région, ainsi que pour diffuser l’image du tourisme local. -CVN/VNA